banner ad

Le Blog Professionnel, Epicentre Stratégique de Votre Communication

| 22 octobre 2012 | 13 Commentaires

Le web 2.0 évolue à une vitesse redoutable, et ses outils avec lui : algorithme de Facebook, page profil LinkedIn, en-tête de Twitter… chaque semaine apporte son lot de nouveautés à intégrer et à maîtriser. Dans cette dynamique de fuite en avant la tentation peut exister de systématiquement remplacer l’existant par du neuf. Certains outils sont pourtant loin d’être remplaçables aussi aisément. C’est le cas du blog professionnel, qui demeure à la communication digitale ce que la pédale est au vélo : plus qu’un accessoire, un rouage indispensable.
blog-marketing-blog-professionnel-entreprise

Produire du contenu rédactionnel

C’est désormais un lieu commun, mais il convient de le rappeler souvent : il ne suffit pas d’être présent sur Internet, encore faut-il y être visible et crédible. Pour la plupart des professionnels, la crédibilité réside dans la capacité à exprimer son expertise, à en parler à bon escient, et par-là à apporter des solutions concrètes aux personnes ou entreprises qui en ont besoin.

Le blog est pour ce faire l’outil idéal : peu couteux à la mise en place – tout au plus vous faudra-t-il investir dans un nom de domaine, si vous désirez personnaliser intégralement votre url – votre blog vous permettra au quotidien, voire à l’hebdomadaire, de partager avec des lecteurs idéalement plus nombreux chaque semaine vos champs d’expertise et votre manière de les exploiter dans le cadre de votre profession.

Ne vous y trompez pas pour autant : un blog n’est pas une salle de conférence. Son but ultime n’est pas d’endormir votre futur client ou partenaire potentiel, mais bien de retenir son attention, le mettre en confiance afin de mieux le guider vers le lieu numérique où il pourra vous contacter (dans la plupart des cas, votre site Internet, si votre blog n’y est pas intégré). Et pour cela aussi le format du blog est idéal : un article (ou billet) permet à la fois de développer un raisonnement et de cerner une problématique, sans pour autant devenir une dissertation indigeste.

Un outil évolutif et dynamique

Autre grand avantage du blog, son caractère malléable : s’il est indispensable de mettre en place en amont de son lancement une ligne éditoriale claire, celle-ci peut être très large. Bien sûr, vous parlerez de vos prestations et mettrez en avant l’expertise qui s’y exprime ; mais vous pourrez aller bien plus loin, en évoquant vos valeurs par exemple, qui sont peut être à l’origine d’une manière qui vous est propre d’exercer votre profession ; vous pourrez aussi présenter les profils et parcours de vos salariés, collaborateurs et partenaires, afin de leur donner une visibilité, donc une influence, supplémentaire ; vous pourrez encore parler de l’actualité de votre entreprise, revenir sur votre présence à tel ou tel événement, et échanger à propos de ce que vous en avez retiré.

La complémentarité avec les réseaux sociaux

Le blog est à lui seul un lieu de partage et d’échange : si vous vous y épanchez régulièrement, en préservant le juste équilibre entre professionnalisme et convivialité, alors les commentaires et questions écloront peu à peu sur le terreau fertile de vos billets accrocheurs. Vous poserez ainsi la première pierre de votre communauté, la plus décisive aussi.

Mais celle-ci a vocation à s’épanouir bien au-delà de votre blog : un billet personnalisé est aussi un moyen inégalé de diffuser sur le web votre expertise via les réseaux sociaux, à commencer par Twitter dont la capacité de diffusion virale n’est plus à démontrer. Votre blog accueillera aussi sans se faire prier des widgets ou des plug-in (options de personnalisation du blog, facilement activables depuis l’interface ou le tableau de bord) relatifs à votre présence sur d’autres pages Internet telles que votre page Facebook, votre profil LinkedIn ou encore votre page Google+, pour ne citer que ceux-là. Vos lecteurs pourront alors facilement y accéder et/ou y souscrire d’un clic directement depuis le blog.

Un référencement affûté et mieux ciblé

Sous les effets combinés de votre contenu rédactionnel et de sa diffusion via les réseaux sociaux, et si vous prenez bien sûr soin d’inclure dans ceux-ci des liens pointant régulièrement vers votre site Internet, vous ne tarderez pas à sentir les effets bénéfiques de votre blog sur le référencement de ce dernier. Les mots clés propres à votre activité, du fait de leur emploi récurrent dans vos billets, vous permettront en plus d’attirer sur votre blog des internautes désireux de bénéficier précisément du type de prestations que vous proposez.

Bonus : 8 conseils pour bien démarrer votre blog professionnel

S’il n’y a bien entendu pas de recette miracle pour réussir le lancement et l’animation d’un blog professionnel, ces quelques conseils vous permettront de débuter sur de bonnes bases :

1.Avant toute initiative choisissez avec soin votre plate-forme de publication de blog. WordPress reste la plus connue, et ce n’est pas sans raison, mais cette décision vous appartient. Si vous vous lancez seul(e), prenez aussi le temps de découvrir l’outil et de vous l’approprier via des articles ou des tutoriels (YouTube ou Dailymotion).

2.Lorsque vous êtes prêt(e) à vous lancer, prenez encore du temps pour bien choisir votre url, en vous posant les bonnes questions : faut-il la lier au nom de votre marque (mamarque.leblog.fr ou .com par exemple), ou faut-il exploiter au sein de l’url des mots clés qui en optimiseront le référencement (motclé1-motclé2.fr ou .com par exemple) ?

3.Même si la raison d’être de votre blog reste les billets que vous y publierez, prévoyez a minima la publication d’une page de présentation personnelle, ainsi qu’une page de contact, afin de permettre aux internautes intéressés de vous joindre facilement.

4.Placez bien en vue, soit dans l’en-tête du blog, soit au sommet de l’une des colonnes (droite ou gauche, selon le choix que vous aurez fait) le logo de votre marque, mais aussi un lien vers votre site, un fil rss du blog et éventuellement les icônes des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présent(e) comprenant un lien pour chacune vers la page concernée.

5.Déterminez une ligne éditoriale claire, idéalement en prenant la peine de la formuler par écrit : prévoyez la posture de rédacteur qui sera la vôtre, les domaines que vous voudrez aborder, les catégories de billets qu’il vous faudra créer, la fréquence de vos publications, la façon dont vous modérerez (ou non) les commentaires, etc.

6.Pour votre premier billet, n’hésitez pas à parler tout d’abord du blog lui-même, des raisons qui vous ont poussé à le créer, de l’état d’esprit qui est le vôtre, de la vision que vous avez de son utilité, pour vous mais aussi pour les internautes.

7.Lorsque vous écrivez, ayez toujours à l’esprit que ceux qui vous liront ne seront pas toujours nécessairement des spécialistes : la pédagogie est un élément essentiel d’attraction intellectuelle, mais aussi commerciale. Prenez donc toujours le temps de vous relire en vous mettant dans la peau d’un novice qui pourrait avoir besoin de vos services pour être sûr d’être bien compris.

8.Si écrire sur un blog ne nécessite pas d’accomplir quotidiennement des prouesses de style, l’exercice est totalement incompatible avec les fautes d’orthographe. Pour quelqu’un qui vous lit pour la première fois et qui ne vous connait pas personnellement, ces fautes seront systématiquement perçues au mieux comme un manque de rigueur, et au pire comme un manque de compétence. Répétez donc consciencieusement les relectures et utilisez les logiciels de correction, cela vous évitera de nombreuses déconvenues.

Vous voilà désormais en mesure de réfléchir sur des bases concrètes au lancement de votre blog. Si vous sentez des picotements au bout des doigts, c’est bon signe : c’est l’appel du clavier. Mais ne vous précipitez pas pour autant : telle la tortue dans la fable de La Fontaine, contentez-vous de vous hâter lentement. Car c’est dans la durée et par un travail régulier que votre blog s’imposera comme un élément central de votre communication. Si mes souvenirs sont bons, cette stratégie avait d’ailleurs relativement bien réussi à la tortue susnommée.

A Votre Tour Maintenant !

Quels sont les éléments qui vous poussent, ou au contraire vous freinent, dans le lancement d’un blog professionnel ?

Stéphane Ozil est fondateur et consultant chez Ozil Conseil. Il accompagne les entreprises dans la mise en œuvre de leur stratégie digitale, et propose des prestations de conseil et formation en communication, rédactionnel et prise de parole en public. Stéphane Ozil est docteur en langue française. Retrouvez-le sur Twitter et LinkedIn.

Crédits photo : Jay Lopez

Tags:

Catégorie: Blogging

Au sujet de l'auteur ()

Ce billet est écrit par un rédacteur invité. Vous pouvez consulter plus d'informations à son sujet à la fin de ce billet. Si vous souhaitez devenir rédacteur invité, merci de visiter la page correspondante : Devenez rédacteur.

Commentaires (13)

URL de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Stephane dit :

    « Content is king » ! On ne le dira jamais assez. La production d’un blog pro reste un bon moyen faire connaitre son expertise professionnelle.

    Il faut juste avoir l’envie, et essayer tout de même de rentabiliser ses billets afin de ne pas perdre de temps.

  2. Bonjour Isabelle, bonjour Stéphane Ozil,
    Merci pour cet article que je trouve excellent, et dont je vais recommander la lecture sans attendre !
    Ce billet est complet, il explique parfaitement pourquoi cette démarche est précieuse, il recense les étapes à ne pas manquer, je le colle dans Evernote pour pouvoir le citer dans mes « ressources ».
    Merci à vous deux !
    Valérie

  3. Laure MALANDA dit :

    Je viens de créer mon blog pro. Je l’ai justement créé pour améliorer le référencement de mon e-shop. Cependant, j’ai repoussé cette décision pendant plus de 6 mois, ayant du mal à trouver une ligne éditoriale. Comme plate-forme, ne sachant pas si ma démarche serait viable à long-terme, j’ai choisi un module prestashop, WordPress me paraissant un peu trop lourd à installer et paramétrer.
    Il est vrai qu’une ligne éditoriale claire facilite grandement la vie et si, en plus, on ajoute des rythmes de parution comme un look par semaine, la pierre du mois le 15 du mois, une interview de créateur toutes les 3 semaines etc. On finit par poster régulièrement et le blog prend vie…

  4. @ Stéphane : Effectivement, un contenu de qualité est à la fois le meilleur investissement et la meilleure vitrine.

    @ Valérie : Merci beaucoup :)

    @ Laure : Vous avez raison d’avoir pris votre temps, vous n’en avancerez que mieux ensuite. Je suis tout à fait d’accord avec votre expression « le blog prend vie » : un blog a sa vie propre, avec une jeunesse et une adolescence avant d’atteindre la maturité… l’objectif restant d’atteindre cette dernière le plus rapidement possible !

  5. Alexandra dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article intéressant, et bien écrit !
    J’ai créé un blog il y a peu de temps, entre autres, afin d’améliorer le référencement de mon site.
    J’ai beaucoup à apprendre sur le sujet…
    J’ai pris note de certains points clé dans cet article, que je ne tarderai pas à mettre en application !
    Encore merci !
    Alexandra

  6. Anthony dit :

    Bel article et le titre, je suis fan « Épicentre »
    Malheureusement en tant que webmaster je constate souvent que les blogs manquent de vie. Mes client ou même d’autres personnes ne vont pas prendre le temps d’écrire des articles, n’ayant pas conscience de l’intérêt je pense.

  7. Audrey dit :

    Tout à fait d’accord, j’ajouterai pour aller dans ton sens que les incessants changements de Facebook pour ne citer que lui (la page Facebook étant souvent vu par les créateurs d’entreprise comme une alternative au blog) rendent une communication professionnelle uniquement fondée sur les réseaux sociaux risquée : au moins l’environnement blog est maîtrisé et ne fait pas dépendre les pros d’outils instables qui suivent leur propre logique de développement.

  8. @ Alexandra : Merci, et bon courage pour votre blog :)

    @ Anthony : Merci, content que vous aimiez le titre. Concernant l’investissement de temps dans un blog, la problématique est la même pour tous les outils de communication sur Internet. Les entreprises et institutions n’ont pas encore assimilé culturellement l’efficacité d’un tel investissement… alors que bien souvent cela ne pose de problème à personne d’enchaîner des réunions interminables dont la rentabilité reste à prouver. Mais l’évidence finit toujours par s’imposer.

    @ Audrey : tout à fait d’accord : d’autres l’ont dit bien avant moi, chez Facebook c’est l’utilisateur qui est le produit. Et si Facebook reste un outil communautaire et de diffusion performant, il ne peut être comparé au blog en termes de personnalisation et de rédaction de contenu.

  9. ON peut faire ce choix du BLOG épicentre de la stratégie
    MAIS
    Et les Relations Publiques, et le branding, et les réseaux sociaux (RP du net), et les Relations de Presse, et les relations avec les actionnaires …..
    …Tout cela peut-il tenir/agir à travers un blog ?
    Ou alors faut lui faire une promo de type « sortie de film », « sortie de livre » …Mais est-ce alors encore un blog ??

    Epicentre du webmarketing, OK mais faut-y mettre le « paquet ».
    Mais pas epicentre de la communication qui a encore un coté IRL

    Ceci dit l’article est une belle « Défense et Illustration des blogs »

    David C

  10. @ David : Votre remarque est riche. Tout d’abord, pour moi il n’y a pas de frontière entre ce que vous appelez la communication IRL et et celle sur Internet : toutes deux sont au service d’une seule image, celle de l’entreprise, unique dans l’esprit de chaque interlocuteur.

    De plus aujourd’hui 90% des internautes ont le réflexe Internet avant de faire un achat : cantonner les actions de communication « traditionnelle » aux supports « traditionnels », sans aucun point de chute sur Internet, c’est dorénavant tenter de remplir un panier percé.

    Un exemple : l’an dernier, j’ai voulu en savoir plus sur une entreprise qui avait gagné peu auparavant un prix honorifique dans ma région, reçu en grande pompe lors d’une belle cérémonie. Or non seulement l’entreprise ne possédait pas de blog, mais son site était en reconstruction. Pour un internaute lambda qui comme moi voulait savoir quelle expertise se cachait derrière l’annonce du prix, ce dernier n’avait servi à rien.

    En résumé, le blog en tant qu’épicentre ne signifie pas pour moi qu’il peut prendre de façon tentaculaire la place du département Communication d’une entreprise : cela signifie par contre qu’il est là pour témoigner systématiquement de toute action mise en place et assumée par l’entreprise. C’est un journal de bord public, stratégique aussi, qui montre aux internautes que vous accueillez à bord que vous êtes – donc eux avec vous – sur la bonne route, et que vous savez où vous allez.

  11. David Cohen dit :

    @stepane
    J ai franchi le pont de la com. IRL à la com. URL vers le milieu des années 90.
    Je ne sépare donc pas les 2.
    Je vous donne un exemple IRL : une grande surface organise un rally à vélo quasi gratuitement un dimanche pour sa clientèle locale, c est une opération de RP. Bien sur le blog appuie avant et après l événement.
    Mais sa force est 100 fois inférieure à la promo par affiches, par ticket de caisse, par prspectus ou par le journal du magasin (nous avons fait ça pour Carrefour)
    Mais sa force de blog est 1000 fois inférieure à la qualité de contact entre les employés du magasin (qui depannaient et ravitaillaient) et les clients à vélo. Facebook, même, est largement enfoncé question « créer des liens » ;)

    Donc le blog, oui, et j en fait mais l épicentre ben….. Y’a plus percucant pour la communication.
    Hommage à PdE, mon maitre en communication d entreprise.

  12. Olivier dit :

    Oui, de la rigueur dans l’édition, les fautes d’orthographe me font fuir illico !!! … pas toujours facile de prendre le temps pour de la rédaction.
    Merci pour ce post

  13. stephane dit :

    Bonjour,

    Plein de bon sens, à n’en pas douter. La professionnalisation passe indubitablement par un nombre conséquent de petites étapes toutes aussi importantes les unes que les autres. Et c’est un travail de longue haleine.

    Une remarque, je vous cite :
    « faut-il exploiter au sein de l’url des mots clés qui en optimiseront le référencement (motclé1-motclé2.fr ou .com par exemple) ? »

    Attention aux emd (exact match domain), que Google pénalise de plus en plus. A savoir mot clé 1 dans le nom de domaine, que l’on retrouve aussi souvent sur le site égale pénalité.
    Il serait alors plus judicieux de communiquer via le nom de l’entreprise par exemple.

    Bonne journée.

Laissez un commentaire

NOUVEAUTE : FORMATION FACEBOOK

NOS SERVICES

CE QU’ILS DISENT D’EMARKETINGLICIOUS

NOS PARTENAIRES

Wikio - Top des blogs - Marketing

Inscrivez-Vous A Ma Nouvelle Formation Facebook !

Apprenez comment acquérir des fans pour votre page Facebook et créer de l’engagement au sein de votre communauté ! Cliquez ici -> Programme et inscription

  • Date : lundi 26 mai 2014.
  • Lieu : Paris.
  • Prix : 899€ HT / Tarifs préférentiels.
  • Eligible OPCA et DIF.
  • Places limitées.
Lire les articles précédents :
page-facebook-globale-kit-kat-defaut
Facebook Lance Les Pages Facebook Globales

Facebook vient d'annoncer le lancement des Pages Facebook globales soit une nouvelle structure qui permet aux entreprises globales d'uniformiser leur présence...

Fermer