Cela fait maintenant deux ans que je blogue et la bonne visibilité de mon blog sur sa thématique fait que je suis régulièrement sollicitée par les marques pour écrire un billet par exemple sur le lancement d’une campagne social media ou encore sur la sortie d’un nouveau service.

Souvent certaines entreprises me proposent des compensations voire une rémunération pour la rédaction d’un billet mais la plupart d’entre elles se contentent de m’inonder inlassablement de leurs communiqués de presse sans volonté de recourir à une prestation rémunérée.

blogueur-paye-ethique-billet-sponsoriseA la question « un blogueur payé peut-il être objectif », je partagerai seulement mon point de vue personnel sur un sujet récurrent dans la blogosphère mais aussi je veux ainsi communiquer en toute transparence avec mes lecteurs suite à la récente ouverture de mon blog à la publicité.

Quels sont les éléments pris en compte quand j’étudie une demande de billet sponsorisé ?

1. La valeur apportée pour mes lecteurs. C’est de loin l’élément le plus important qui motive ma décision. Est-ce que mes lecteurs apprendront quelque chose d’intéressant ? Découvriront-ils un service utile pour leurs activités ? Pourront-ils s’inspirer des informations présentées dans le billet (ex : comment X a réussi à recruter 100 000 fans) ?

Par ailleurs, je ne fais pas ici de différence entre la sollicitation d’une marque ou d’un collègue. Par exemple, pas plus tard que la semaine dernière, j’ai refusé de rédiger un article à la demande d’un collègue proche pour un service auquel je ne croyais pas.

2. La thématique. Seul l’aspect marketing des médias sociaux m’intéresse. Et non, je ne blogue pas sur le high-tech ni même sur le recrutement via les médias sociaux.

3. Ma ligne éditoriale. Vu la quantité de communiqués de presse que je reçois chaque semaine, je pourrais rédiger quotidiennement un billet sur une marque différente. Hors, j’ai un calendrier de publication déjà établi à l’avance et je ne publie plus qu’un seul billet par jour maintenant. Et même moins ces dernières semaines car je travaille au développement d’autres projets. Donc je propose pas plus d’un à deux billets sponsorisés par mois.

4. Le refus d’être étiqueté « blogueur marque x ». Dans ma vie personnelle comme professionnelle, je suis avant tout indépendante. Je n’envisage pas de collaborer de manière régulièrement avec une marque sauf dans un cas très précis : le parrainage d’une série de billets orientés « astuces social media ». Le contenu est strictement identique à ce que vous trouvez actuellement sur le blog. La publicité de la marque se fait au début et à la fin du billet via l’ajout d’un logo et d’une courte biographie.

5. Les agences RP ne savent pas pour la plupart d’entre elles travailler avec les blogueurs. Tant sur la forme que sur le contenu qu’elles apportent pour la rédaction d’un billet. Ce qui ne favorise pas la mise en relation ou le travail rédactionnel. Sujet d’un autre article à paraître.

6. Souvent, les marques et leurs agences RP me proposent d’assister à des salons, des soirées privées, des « expériences blogueurs » etc … qui se trouvent en région parisienne. D’une part, je ne suis pas très « mondaine » et je préfère privilégier les réunions en petit comité. Ensuite, j’habite Biarritz et même si mon déplacement est pris en charge, je « perds » une journée de travail que j’aurai pu facturer à un client et je passerai probablement la suivante à récupérer le retard de la précédente. Enfin, j’apprécie particulièrement la qualité de vie que j’ai ici et ces déplacements de 800 km me demandent des efforts d’organisation au niveau de ma vie familiale.

Je l’ai expliqué hier dans ce billet, le blogueur professionnel est confronté à un moment donné à la génération de revenus s’il souhaite continuer à bloguer. Il doit cependant poursuivre son activité avec éthique pour ne pas perdre la confiance de ses lecteurs.

En ce qui me concerne, je refuse d’écrire un billet par exemple sur un service qui ne m’a pas convaincu ou sur une opération « social media » non réussie en échange d’un chèque. Croyez-moi : vu le temps que j’ai consacré à ce blog pour en arriver là et les relations que j’ai réussies à établir avec certains membres de cette communauté, cela n’en vaut pas la peine.

Mes objectifs de monétisation pour ce blog sont plutôt limités en raison de revenus indirects générés via mon activité de consultante social media. Cependant, je souhaiterais qu’Emarketinglicious soit autosuffisant financièrement pour prendre en charge de nouvelles dépenses nécessaires à son développement : la migration vers un serveur dédié, la mise en place d’une petite équipe (programmation, maintenance, gestion du serveur d’annonces), la production de nouveaux contenus (multimédia, livres blancs etc …) …

Pour terminer sur ce sujet, je voudrais apporter quelques précisions :

1. Il n’y a jamais eu d’article sponsorisé déguisé sur ce blog.

2. Les prochains articles sponsorisés seront :

  • indiqués en tant que tels dans le titre et dans le texte.
  • choisis en fonction de l’intérêt des informations pour mes lecteurs.
  • limités en nombre (1 à 2 par mois).

3. De même, les produits ou les évènements sujets au versement d’une commission seront indiqués en tant que tels dans le billet.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Crédit photo : Afonso Lima