Les marques font souvent appel aux blogueurs pour participer à la promotion de leurs produits et de leurs services sur Internet. Véritables sources alternatives d’informations aux médias traditionnels, les blogs disposent d’atouts qui ne laissent pas les marques indifférentes. Cependant, les entreprises sont-elles prêtes pour autant à payer les blogueurs en échange d’un billet ?

marques-blogueurs-remuneration-billet-sponsorisePourquoi les marques s’intéressent aux blogs ?

Une marque est susceptible d’être intéressée par à un blog quand il comporte une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

Une audience importante versus une audience ciblée.

Une marque peut choisir de communiquer sur un blog généraliste populaire ou bien sur un blog spécialisé. Le blog généraliste aborde un thème dans son ensemble voire plusieurs thèmes qui n’ont pas toujours de rapport entre eux alors que le blog spécialisé ou encore le blog de niche traite d’un seul thème voire d’un sous-thème.

A l’encontre du blog généraliste populaire qui comprend une audience importante, le blog spécialisé comporte une audience moindre mais plus ciblée.

Une communauté importante et/ou engagée.

Une communauté se forme lorsque des visiteurs deviennent des lecteurs assidus d’un blog et participent activement à son développement : ils répondent aux questions, ils expriment leurs opinions, ils sont impliqués dans les processus décisionnels etc …

L’existence d’une communauté met en évidence une connexion unique et personnelle entre le blogueur et des lecteurs loyaux. Mais pas seulement, car les membres d’une communauté aiment également à établir une relation entre eux.

Certains blogs généralistes français ont bâti une communauté comprenant des dizaines de milliers de membres. Et souvent, l’engagement est aussi au rendez-vous. Cependant, il existe des blogs plus ciblés, avec une communauté moins grande, qui rassemblent des membres tout aussi engagés.

L’influence.

Un blogueur influent peut modifier le comportement d’achat d’une partie de sa communauté voire des internautes. Au fil du temps, il a gagné la confiance de son lectorat en établissant une relation authentique et transparente.

Par ailleurs, l’identification à l’auteur d’un blog est facile en raison de la relation de proximité créée et de l’accessibilité du blogueur.

D’une manière générale, je dirai que les internautes sont aujourd’hui plus méfiants vis-à-vis des annonces publicitaires et qu’ils font davantage confiance à la recommandation de tiers sur internet. En fait, selon une étude de Médiamétrie, « 88% des internautes étaient influencés dans leur achat par les recommandations trouvées par le net » en 2011.

La portée.

La portée d’un blogueur ne se limite pas à son nombre d’abonnés à la newsletter et à son nombre de pages vues par mois. Sa communauté peut se prolonger au-delà de son blog et s’étendre sur d’autres médias sociaux : Twitter, Facebook, Youtube, Pinterest etc …

Pourquoi les marques sollicitent les blogueurs ?

Les marques font appel aux blogueurs pour diverses opérations :

  • L’annonce d’un événement.
  • Le lancement d’un nouveau produit.
  • Le lancement d’une campagne « social media ».
  • La mise en place d’un jeu-concours.
  • La création d’une application Facebook.
  • Le test d’un produit ou d’un service.
  • Etc …

Les marques doivent-elles payer les blogueurs ?

La création d’un blog est souvent motivée par l’envie de partager avec d’autres personnes une passion ou un intérêt pour un ou plusieurs sujets.

Certains d’entre nous, comme moi, font le choix de devenir blogueur professionnel. Le blog devient alors une activité professionnelle à part entière et nous autorise ainsi à vivre de notre passion.

Lorsqu’une marque nous contacte pour l’une des opérations citées ci-dessus, le blogueur participe d’une manière ou d’une autre à la promotion de l’entreprise : augmentation de la notoriété de la marque, amélioration de la visibilité d’un service, hausse des ventes d’un produit etc … En tant que tel, le blogueur devrait alors être considéré par l’entreprise comme un partenaire, qui plus est comme un partenaire rémunéré.

La rémunération peut être perçue de manière différente pour chaque blogueur. Certains blogueurs privilégient une rémunération financière alors que d’autres acceptent des compensations financières : déplacements pris en charge pour assister à une conférence de presse, produits offerts etc … D’autres cumulent les deux.

Cependant, le statut de « partenaire » pour les blogueurs est encore loin d’être acquis. En effet, les marques considèrent que les campagnes RP blogueurs ou RP 2.0 rentrent dans le cadre d’opérations virales (« earned media ») et non pas payantes (« paid media »). C’est pour cette raison qu’elles leur attribuent souvent aucun budget voire un budget minimum.

Par ailleurs, les agences de relations publiques qu’elles emploient sont plus habituées à travailler avec des journalistes, qui eux sont rémunérés par le média sur lequel ils publient leurs articles. Les agences de relations publiques ne rémunèrent donc pas les journalistes. Pourquoi le feraient-elles alors avec les blogueurs ? Le problème ici est que le blogueur n’est pas un journaliste. En fait, le blogueur est (aussi) le média.

En conclusion

La blogosphère française est riche. Nombreux sont les particuliers et les professionnels qui bloguent sur des sujets qui les intéressent sans volonté de monétiser leur blog.

S’agissant de mon secteur d’activité et pour les blogueurs que je connais le mieux, la plupart d’entre eux ont déjà une activité professionnelle de par ailleurs, ils n’envisagent pas de devenir blogueur professionnel et ils acceptent de travailler avec les marques quand ils jugent que leur contenu est pertinent pour leur audience. Avec ou sans rémunération ou compensation financière. Tout le monde y est gagnant. Le lecteur accède à un contenu intéressant, la marque communique auprès d’une audience ciblée et le blogueur travaille au développement de l’image de son blog en fonction de ses choix éditoriaux.

Cependant pour ceux d’entre nous qui ont fait le choix de devenir blogueur professionnel se pose la question de la génération de revenus non seulement pour payer nos factures à la fin du mois mais aussi pour continuer à apporter à nos lecteurs un blog techniquement performant, un contenu intéressant et régulièrement mis à jour.

A Votre Tour Maintenant !

Pensez-vous que les blogueurs doivent être payés par les marques ? Si oui comment ? Ou alors pensez-vous par exemple que l’  « échange de notoriété » est suffisant pour justifier la collaboration des marques et des blogueurs ?

Pour plus de nouveautés sur les médias sociaux, merci de vous abonner à la newsletter du blog ou à son flux RSS. Si vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez participer à sa diffusion en utilisant les boutons de partage situés ci-dessous :)

Crédit photo : Zsuzsanna Kilian

Découvrez aussi :  Les blogueurs payés peuvent-ils être objectifs ?