Synchroniser les messages émis sur les deux grands réseaux sociaux permet de gagner du temps. C’est cependant la seule bonne raison de le faire ! Twitter et Facebook fonctionnent selon deux logiques différentes, et si de nombreux contenus peuvent être postés sur les deux, il est important d’adapter chaque message à son environnement.

Bonne raison 1 : 140 caractères = 1 post frustrant ou un tweet tronqué

– Si vous partagez vos tweets sur Facebook, vos messages seront inutilement courts et souvent très désagréables à lire : vos #fans sur #Facebook apprécient peu la #lecture hachée par des #hashtags !

– Si vous partagez vos posts Facebook sur Twitter, ils seront 9 fois sur 10 tronqués. De nombreux CM oublient que les 140 signes sont mangés par leur profil Twitter… et ratent l’opportunité d’insérer un hashtag au passage.

Bonne raison 2 : Twitter et Facebook ne vivent pas au même rythme

Twitter privilégie l’info à chaud, la tendance, il ouvre l’espace numérique vers l’extérieur. Facebook permet de suivre ses amis et ses marques préférées et se déroule donc dans un environnement apparaissant comme privé. Comme le montre le graphique ci-dessous, l’engagement est plus intense sur Twitter de jour – dans un contexte d’activité professionnelle -, et sur Facebook le soir – un moment privé. En synchronisant les deux réseaux, vous êtes donc en décalage horaire avec l’un ou l’autre.

Twitter-jour-Facebook-nuit

Source: http://venturebeat.com/2012/06/30/twitter-marketers-why-almost-everything-you-know-from-facebook-is-wrong/

Bonne raison 3 : Twitter et Facebook ne s’adressent pas (toujours) à la même cible

Une cible, un message ! Or Twitter est un outil bien plus orienté business et news que Facebook, plus personnel. Si les messages BtoC peuvent trouver leur place sur les deux réseaux, les messages BtoB atteindront davantage leur cible sur Twitter. Devinez sur quel réseau vous viserez les journalistes ?

Bonne raison 4 : Twitter 10 : Facebook 1

Vos followers ne se sentiront pas harcelés si vous lancez 10 tweets dans l’heure (on dit bien dans l’heure, pas à la file), mais vos fans vous quitteront si vous faites la même chose sur votre page Facebook. C’est une raison supplémentaire pour ne lancer moins de posts, mais riches en complicités, sur votre page FB. L’engagement tant recherché sur Facebook monte alors en flèche.

Bonne raison 5 : vos followers ne sont pas vos fans

Certains préfèrent Twitter, d’autres Facebook, et si vous êtes présent sur les deux réseaux, c’est pour toucher l’audience la plus large possible. Or, vos fans qui vous suivent sur votre page n’apprécient pas de passer après vos followers – cela se voit toujours quand un post est synchronisé. Il en va de même pour vos followers, qui ne pensent pas que la relative jeunesse de Twitter donne la préséance aux fans sur Facebook. Pourquoi alors vexer une partie de l’audience ? Par ailleurs, si vos fans avaient envie de vous suivre sur Twitter, ils s’abonneraient.

Question : Continuerez-vous à synchroniser Facebook et Twitter ? Quel est selon vous le meilleur outil pour programmer les messages sur les réseaux sociaux sans les synchroniser ?

A Propos de Susanne Brouchet

Susanne Brouchet est consultante éditoriale indépendante depuis 2003. Après avoir longtemps accompagné les grands comptes dans les secteurs de l’énergie et de la bancassurance, elle travaille aujourd’hui de préférence avec des PME et des start-up talentueuses. Vous pouvez faire connaissance avec elle sur NosJuniors.com, le site des parents des 6-12 ans, Regardsprotestants.com, le portail des médias protestants et sur son blog, BestSpaOfParis.com, qui teste et critique les meilleurs spas de Paris.