Classement Des Pages Facebook Des Entreprises E-Commerce Les Plus Visitées En France

Par 21 décembre 2010Social Media
page-facebook-entreprise-ebay

Le classement concerne les pages Facebook des 15 entreprises e-commerce dont le site internet a reçu le plus de visites au deuxième trimestre 2010 en France – chiffres obtenus par la Fevad. Il ne s’agit donc pas d’un classement basé sur le nombre de fans.

Il est sensiblement égal à celui du premier trimestre.  Les trois premières entreprises demeurent Ebay, PriceMinister et La Redoute dans un ordre différent. La plus forte progression est enregistrée par « Les 3 Suisses ». « Promovacances » fait son apparition à la place de « La maison de Valérie ».

Par ailleurs, ce classement permet de mettre en évidence la volonté de ces entreprises quant à l’élaboration d’une stratégie marketing sur Facebook.

Retour en détail sur les résultats.

1. PriceMinister – 10 982 000 visiteurs uniques* – 868 fans

page-facebook-entreprise-priceminister

2. Ebay – 10 662 000 visiteurs uniques* – 14 530 fans

page-facebook-entreprise-ebay3. La Redoute – 9 268 000 visiteurs uniques* – 169 001 fans

page-facebook-entreprise-la-redoute4. Amazon – 8 776 000 visiteurs uniques* – 91 fans

page-facebook-entreprise-amazon5. SNCF – 7 708 000 visiteurs uniques* – 4 645 fans

page-facebook-entreprise-sncf6. Carrefour – 7 702 000 visiteurs uniques – 3 139 fans

page-facebook-entreprise-carrefour7. Fnac – 7 571 000 visiteurs uniques* – 74 023 fans

page-facebook-entreprise-fnac8. CDiscount – 7 293 000 visiteurs uniques* – 9 740 fans

page-facebook-entreprise-cdiscount9. Vente Privée – 6 403 000 visiteurs uniques* – 641 fans

page-facebook-entreprise-vente-privee10. 3 Suisses – 5 955 000 visiteurs uniques* – 38 437 fans

3-suisses-entreprise-e-commerce-facebook-page-fans11. Pixmania – 5 219 000 visiteurs uniques* – 11 561 fans

page-facebook-entreprise-vente-pixmania12. Spartoo – 4 218 000 visiteurs uniques* – 33 867 fans

page-facebook-entreprise-vente-spartoo13. Rue du Commerce – 4 552 000 visiteurs uniques* – 15 802 fans

page-facebook-entreprise-vente-rue-du-commerce14. Promovacances – 4 462 000 visiteurs uniques* – 4 798 fans

page-facebook-entreprise-vente-promovacances15. Brandalley – 4 059 000 visiteurs uniques* – 3 679 fans

page-facebook-entreprise-vente-brandalley

*2ème trimestre 2010

Que vous inspire ce classement?

Rejoignez moi sur ma page Facebook pour recevoir des astuces exclusives afin de booster votre entreprise sur ce réseau social!

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

33 commentaires

  • Chibi dit :

    Je constate que les marques qui ont le plus de visites ne prennent pas la peine de gagner des fans et donc d’animer leurs pages.
    Il y a un manque à gagner énorme pour eux.
    Mauvaise stratégie de leur part.

  • Classement très intéressant !

    Bien que le nombre de fans d’une page facebook soit un des KPI permettant de jauger la stratégie des marques sur les réseaux sociaux, il n’est heureusement pas le seul :).

    On pourrait aussi imaginer le nombre de références à la marque dans twitter ou le taux d’implication des fans de la marque.
    Voire (KPI encore plus parlants pour définir le succès d’une stratégie mkt) le trafic généré depuis les réseaux sociaux sur le site ou même le nombre de transformations (achat, inscription, re-achat etc) depuis ces mêmes sources.

    En tout cas côté PriceMinister, nous allons beaucoup plus travailler notre présence et notre interactivité sur la page facebook « officielle » en 2011, avec comme exemple les belles réussites de nos collègues ! :)

    A bientôt !

    Fabrice (@ffeugas).

  • Elixia dit :

    MADURA Decoration avec 95 000 Fans !
    par contre je ne connais le nombre de visiteurs
    http://www.facebook.com/madura.fr

  • Isabelle dit :

    @chibi: ces marques ont effectivement décidé de ne pas se lancer sur les réseaux sociaux pour l’instant. A noter toutefois qu’Amazon.com (donc version us) a une page avec 476 253 fans.
    @fabrice: merci d’avoir partagé avec nous vos projets ainsi que votre opinion sur ce classement. Toutefois, Facebook reste le réseau social principal où il faut être présent. Twitter présente de nombreux avantages (traffic, influence etc …) mais compte seulement 225 000 utilisateurs. Facebook n’a pas d’égal pour construire une communauté et engager les consommateurs avec une marque. Comme Chibi l’a dit plus haut, une stratégie axée seulement sur des techniques traditionnelles de marketing ne permet pas l’obtention de résultats optimaux
    @elixia: impressionnant. merci! Est-ce que Madura gère sa stratégie de développement sur les réseaux sociaux en interne ou fait-elle appel à un prestataire?

  • Bonsoir,

    Merci de votre réponse Isabelle :).

    On est d’accord sur le passage obligé par facebook pour construire une communauté. Pour engager les utilisateurs avec une marque, on peut passer par facebook mais pas obligatoirement par la page fan.

    Par exemple sur price depuis quelques temps on propose le partage de sa boutique / de ses annonces à nos vendeurs sur facebook twitter. Ces fonctionnalités génèrent un bon taux de retour sur le site.

    C’est aussi un moyen d’engager les internautes auprès de la marque, plus dans une démarche de la faire connaitre :).

    Les stratégies sur facebook sont nombreuses et mon propos est qu’elles ne passent pas toutes par la page fan officielle. :)

    En attendant bonnes fêtes et n’hésitez pas à revendre vos cadeaux qui ne vous plaisent pas sur price (#propagande ;).

    Fabrice (@ffeugas).

  • seriesaddict dit :

    La version française d’Amazon pourrait faire bien mieux.
    Classement intéressant.

  • Alexandre dit :

    Arg… Entendre dire par Priceminister : « On est d’accord sur le passage obligé par facebook pour construire une communauté  » pour moi, ça ne passe pas. Êtes-vous au courant qu’il existe d’autres moyens de construire une communauté notamment des espaces participatifs implantés directement sur votre site qui vous permettrait de construire une communauté dans votre environnement, avec vos règles (qui ne changent pas tous les mois comme Facebook), votre SEO, vos clients, une meilleure visibilité, un meilleur contrôle et un recrutement plus simple ? Entendre dire que Facebook est obligatoire montre bien que nous sommes encore à un stade novice en terme de stratégie communautaire en France et que la vision en France est encore focalisée sur une communication PUSH et non d’écoute. D’un autre côté, vous montrez par vos réponses que vous êtes à l’écoute de ce qui se dit sur votre marque et c’est un bon point… Et pour l’auteur du billet, il est évident que le nombre de fans d’une marque est un KPI mais est- ce la taille qui compte vraiment ? Et puis, comment dire : « Tiens, je vais devenir Fan de CDiscount » ? Devenir fan d’une marque comme Nike, Apple… etc, c’est simple mais un distributeur de plusieurs marques, c’est dur… De plus, CDiscount est le numéro 1 en termes de clients pourtant, ils ont du mal à recruter des fans… La faute à quoi ? Pas assez de concours avec des gains ? En ce qui concerne La Redoute, je trouve le nombre anormalement suspect et il n’y a qu’à voir sur Twitter, le nombre de faux followers acheté par cette entreprise pour comprendre que tout est faussé et que la manipulation des chiffres est très facile… ça m’étonnerait pas que ce soit de même sur Facebook…

  • Bonjour Alexandre,

    Analyse et commentaire intéressants !

    Malheureusement, facebook est bel et bien devenu un passage obligé pour une communauté car c’est aujourd’hui l’outil grand public le plus populaire et qui génère le plus de trafic ! Une majorité de nos clients sont sur facebook donc il est plus facile de les fédérer là où ils sont au départ.

    Cependant, facebook n’est pas le seul outil et c’est là où je vous rejoins. Pour moi, ce réseau social n’est qu’une étape, une entrée vers des communautés plus spécialisées et plus quali. Et ça ne sera pas l’outil le plus adapté pour tous les types de communautés, c’est juste la plus grand public.

    Vous l’aurez remarqué, sur PriceMinister on a déjà des espaces participatifs comme vous le décrivez avec des fonctionnalités telles que les forum produit ou les avis. Il est prévu de continuer d’y travailler cette année en renforçant l’aspect communautaire.

    On pourrait en parler des heures mais pour moi une stratégie communautaire ne peut pas reposer uniquement sur facebook, surtout à l’heure où les règles changent d’un instant à l’autre et où on peut voir sa communauté réduite à néant (exemple de kiabi ces derniers jours). Et même si facebook est un tremplin formidable et obligé, à moyen terme il faut viser de constituer une communauté sur nos propres outils. Et ça implique une sacrée remise en question de la façon de voir les choses des entreprises, en plaçant l’écoute et le client au centre même de la communauté.

    Quand à l’intérêt de devenir fan d’un distributeur, il est clairement différent de celui des marques « de coeur ». Les gens ne sont pas fans de notre marque, mais plutôt de notre service, de la plate-forme et l’outil qu’on leur propose. Et chez nous, le story telling n’est possible que parce qu’on a un PDG emblématique mais ce n’est pas la principale raison qui fédérera une communauté autour du site.

    A bientôt.

    Fabrice (@ffeugas)

  • Niko dit :

    Erreur dans la capture de 3 suisses, celle présentée est celle de 3suisses belgique ;)

    classement intéressant cependant, merci :)

  • Niko dit :

    ah oui, le nombre de fans n’est donc plus le même 38360 à l’heure ou j’écris ce commentaire :)

  • Damien dit :

    Merci pour ce comparatif. Par contre, il y a certaines pages qui n’ont pas l’air officielles, comme par exemple celle de la SNCF, qui a l’air gérée par un employé.

    En ce qui concerne La Redoute, belle croissance : + 40 000 fans en à peine une semaine.

  • Isabelle dit :

    @fabrice: lorsque vous dîtes que « Pour engager les utilisateurs avec une marque, on peut passer par facebook mais pas obligatoirement par la page fan », c’est un avis que je ne partage pas mais que je respecte :-)

    @pops: merci! depuis combien de temps la page a t-elle été créée. Est-elle animée en interne?

    @alexandre: comme il a déjà été précisé dans l’article, ce classement n’a pas été établi en fonction du nombre de fans mais des entreprises e-commerce dont le site a été le plus visité au 2ème trimestre 2010. Je n’ai jamais dit que le nombre de fans témoignait de la réussite d’une page Facebook. Par exemple, certaines marques françaises sont fortement internationalisées et leur nombre de fans s’envolent en général. J’expliquais brièvement ce que je pensais des pages FB françaises en général ici:
    https://www.emarketinglicious.fr/marketing-reseaux-sociaux/presentation-des-pages-facebook-de-18-marques-francaises
    Ce classement met en évidence le choix ou l’absence d’une politique de développement via les réseaux sociaux pour les sites e-commerce qui sont les plus fréquentés.
    Il n’a aucune autre prétention.

  • Isabelle dit :

    @niko: un grand merci! L’erreur a été corrigée :)

  • @Isabelle, je serais très intéressé par connaitre votre avis, mais difficile à travers les commentaires du blog :)

  • Personne n’a encore réellement trouvé la solution ultime pour gagner beaucoup d’argent grâce à Facebook, tout comme Facebook qui n’a pas encore trouvé la méthode ultime pour bien vendre son stock de données qui est incomparable au monde. Je me trompe?

  • Hello everyone,

    Intéressante cette corrélation (ou pas!) entre le nombre de visiteurs et l’implication des marques sur Facebook!
    Pour l’anecdote, savez vous que pour Starbucks c’est l’inverse?!: 18 millions de fans, 1,8 millions de visiteurs uniques. Ca fait réfléchir autrement, mais on a encore de la marge…

    Cela dit, il est clair que constituer une fanpage et sa communauté n’est qu’un infime maillon de l’ensemble des ingrédients nécessaires à la construction d’une réelle stratégie de conversation sur le Web.

    @Alexandre: Tu m’as tuée!! :) Moi qui fais l’effort d’établir sur l’ensemble de mes médias une relation de proximité, one to one, en combinant cela à un objectif de croissance de nos communautés, faire l’hypothèse que nous aurions acheté nos followers sur Twitter, c’est francheement pas cool (et sur quelles preuves?Hmm…) Alors remettons les choses a leur place, nous sommes archi contre ce genre de pratique.
    Il s’avère effectivement que nous avons beaucoup de followers mais peu actifs.
    il est probable que notre compte Twitter ait bénéficié du Buzz autour de cette plateforme et que nos clients aient « testé » Twitter en followant notre compte, mais sans vraiment continuer à l’utiliser.
    Cependant les 1% d’actifs parmi nos followers, sont nos meilleurs ambassadeurs.

    @Fabrice: Intéressant de savoir comment les autres annonceurs appréhéndent l’usage de la fanpage.
    De notre coté, nous avons structuré notre stratégie depuis 1 an, et staffé notre équipe de manière à assurer le suivi des conversations avec un mix réactivité/Qualité. Cela passe par le transfert des compétences en interne. Il n’y a donc pas un community manager à La Redoute, mais des community managers,formés à apporter les réponses aux questions de nos clients sur nos médias sociaux (blogs, forums, Facebook, Twitter etc…), l’objectif étant de déployer ces conversations sur davantage de médias en 2011 afin d’assurer la qualité de nos services et de notre eréputation.

    A bientot,
    Gwenola (Resp. marketing communautaire @ la Redoute)

  • Damien dit :

    Merci Gwenola pour ces retours très intéressants ! On ne le dit pas souvent, mais il faut se donner les moyens de sa réussite en terme de stratégie Social Media.

  • Bonjour Gwenola,

    J’aimerais savoir. Pourquoi une grande entreprise comme la Redoute souhaiterait tant s’implanter sur le net?

  • Greg dit :

    Humhum… Ton commentaire Alexandre c’est un peu du n’importe quoi, du début à la fin.

    Déjà dire que Facebook n’est pas un passage obligatoire pour se construire une communauté c’est un peu n’importe quoi. Tes clients et acheteurs potentiels y sont déjà, c’est là qu’il faut aller les chercher, comme dit Fabrice, c’est là qu’il faut les fédérer étant donné qu’ils y sont déjà.
    Mettre en place un système communautaire sur son site même nécessite à la fois des ressources humaines mais aussi financière ce qui n’est pas à la portée de toutes les marques et distributeurs. La page Fan Facebook, étant à la fois gratuite, simple et rapide à mettre en place reste à l’heure actuelle le meilleur moyen et le plus évident de se constituer une communauté en France.

    Maintenant dire que tu te vois mal être fan de Cdiscount ou d’un distributeur te regarde, mais je ne vois pas personnellement en quoi être « fan » (fan facebook hein ;) ) d’un distributeur sur le web « est dur ».
    Les cyber acheteurs retournent en général souvent sur les mêmes boutiques sur le net, il n’est pas impensable que l’on puisse être « fan » d’un distributeur car on apprécie sa politique de prix, les marques qu’elle distribue et des avantages qu’elle propose (une des clef d’une stratégie communautaire est de proposer des avantages supplémentaires aux membres de ta communauté, appelle ça un jeu concours, un code de réduction ou autre c’est comme tu veux !). Pour toi ça peut être banal et une solution facile, mais quand tu achètes souvent sur internet et chez les mêmes revendeurs, tu es bien content de bénéficier d’avantages spécifiques. Si être membre de la communauté via Facebook te le permet, c’est tout sauf un mal ! Les exemples dans le classement de l’article prouvent que ce n’est pas si dur que ça (Fnac, Cdiscount, La Redoute, Spartoo, Ebay…)

    Et pour finir ce que tu avances sur la Redoute est complètement ridicule ! Acheter des followers ? Haha. Même si les tweets sponsorisés sont de plus en plus à la mode, je ne vois même pas l’intérêt d’acheter un follower à moins que celui ci relaye constamment les tweets de la marque (ou même quelques uns), ce qui n’aurait en soit absolument aucun intérêt. Et d’où tiens tu ton info ?
    Oser avancer que la Redoute aurait sans doutes acheter des fans Facebook c’est limite encore plus drôle. Elle créé aussi des faux profil qui sont juste fan de la Redoute pendant qu’on y est !
    Dire à la limite qu’elle aurait plus de budget pour promouvoir sa page sur Facebook (il ne faut pas oublier que le système de ciblage sur Facebook est pour l’instant inégalé, est que promouvoir sa page Facebook est à la portée de tout le monde) aurait été plus pertinent.
    Je ne voit pas en quoi avoir un nombre élevé de fan pour un distributeur en France fait que ce nombre est erroné. Cela prouve simplement que La Redoute est en avance sur ses concurrents ou encore d’autres distributeurs en France en terme de stratégie communautaire sur Facebook (j’ai bien dis en France…) et que derrière tu as sans doutes une équipe de vrais experts expérimentés qui travaillent sur cette stratégie et qu’elle porte ses fruits, pas des gens avec un avis tranché sur la question qui avancent et testent des choses sans savoir.

    Si la Redoute avait été numéros 1 de ce classement avec le plus grand nombre de visiteurs et le plus grand nombre de fans en France, ton commentaire aurait-il été le même ? Car aujourd’hui c’est la cas (les chiffres des visites datent du 2ème trimestre…).

    Ah non c’est vrai, elle achète ses visiteurs aussi…

  • @Victor,

    La Redoute a quitté ses habits de VADistes il y a quelques années pour devenir numéro 1 sur le ecommerce en France (cf classement Fevad http://www.ecommercemag.fr/Article-A-La-Une/LaRedoute-fr-en-tete-des-audiences-de-l-e-commerce-fran-ais-2042.htm) . Effectivement , plus de 70% de nos ventes se font aujourd’hui sur le Web, donc il est clair que notre stratégie et notre organisation ressemble de plus en plus a celle d’un pure player.
    Compte tenu du temps que passent nos clients sur les médias sociaux , autant s’adresser à eux la ou ils sont :) Est ce que cela répond à ta question?

  • @ Gwenola,

    Merci beaucoup pour ta réponse!

  • Cyroul dit :

    Bonjour,

    Sujet très interessant auquel j’aimerai apporter ma contribution.

    Tout d’abord, oublions les accès de fierté déplacée. C’est un fait : les marques achètent des friends sur facebook et des followers sur Twitter. Si votre marque n’en achète pas, c’est soit qu’elle a compris que ça ne ferait pas monter son chiffre d’affaire à court-terme, soit qu’elle ne sait pas comment faire.
    Hélas en France, nous sommes plutôt dans la 2eme catégorie, et le ROI attendu de la plupart des opérations de « social media » est le nombre de followers ou de friends. Attendons nous donc à voir les marques acheter du follower cette année.
    Et pour ceux qui veulent des preuves : ces prestations existent (du friend au kilo). Donc, si ça existe (et que ça cartonne), c’est que certains en achètent.

    Ceci dit, revenons en à l’efficacité de ce critère de mesure. Le seul intérêt d’avoir beaucoup de followers/friends non qualifiés, c’est pour faire des RP. La marque peut ainsi, preuve à l’appui, se pavaner en montrant que les gens l’aiment.
    Mais dans un cadre marketing, cela ne sert à rien, sauf si la marque est suffisamment maligne pour apporter de la valeur ajoutée à sa page Facebook, en provoquant l’adhésion et la participation de ses « vrais » fans.
    Dans ce cas, elle gagne naturellement de nouveaux supporters, et c’est fort probable, de nouveaux clients.

    Dans la liste ci-dessus, on voit certaines marques qui propose du jeu concours. C’est déjà bien, mais on pourrait tellement faire mieux avec Facebook.

    Attendons donc 2011, que les agences aient des exemples d’audaces réussies à copier-coller.

  • Dernier exemple en date d’une page facebook que je trouve particulièrement bien exploitée, celle de spontex… Regardez l’analyse de Camille Jourdain : http://www.camillejourdain.fr/cas-pratique-facebook-spontex/

  • Salut Cyroul, salut Greg hello everyone!

    Bon, alos arretons sérieusement avec cette histoire d’achat de fans/ Follower. (ou alors je suis vraiment une bisounours.)
    De mon coté, il n’en est pas question, et il est facile de faire le calcul: avec nos plusieurs millions de clients Redoute, nous sommes en mesure d’avoir les 200 000 fans de notre page Facebook, qui sont effectivement des clients,des femmes, avec des enfants, et qui ont un vrai affect pour notre marque et ses produits. Le feedback que nous avons de leur part est touchant et montre combien la marque compte pour eux.

    L’émergence du social media est par ailleurs l’occasion pour les marques d’éviter de reproduire les automatismes du passé: collecte massive et quantitive, peu de qualification, pas assez de reconnaissance pour les clients etc…
    Mais c’est toute la « relation client » que nous devons repenser, et les impacts en terme d’orga sont très importants.

    Quant aux KPI’s, on en est un peu au point 0 en FRance, un peu comme le Web en 90. Le premier chiffre que les entreprises regardent est effectivement le nombre de fans/followers. Libre au CM d’éduquer sa boite/son annonceur à la mesure d’autres indicateurs: eréputation, engagement,influence, trafic,TTR, Taux de recommande. Je suis convaincue que les indicateurs prendront leur place au fur et a mesure que les entreprises mettront du budget sur le sujet. Enfin chez moi, c’est le cas…

    Bonnes fetes de fin d’année à tous, et merci pour cette discussion intéressante!
    Gwenola

  • Cyroul dit :

    @Gwenola
    Je suis entièrement d’accord.
    Si la Redoute a 200 000 fans-consumers alors c’est un très bon rapport nb/qté.

    Mais cela n’empêche pas que l’achat de fans soit possible et pratiqué.
    Et je pense qu’il vaut mieux en parler dés le début pour éduquer les marques sur la pertinence de leur PKI, plutôt que de faire comme si c’était une maladie honteuse.

  • Il y a d’autres pratiques un peu plus dégeulasses. En effet, certains (comme tubuzz.fr et le coindubuzz.fr) acquièrent des fans de manière un peu « originale ».

    Exemple: Des gens cliquent sur « j’aime » pour voir une vidéo au nom aguicheur. Ils peuvent ainsi voir la vidéo, mais joignent en même temps à leur insu la page Facebook de ces sites-là.

    Mais je ne crois pas que les grandes marques citées ci-dessus ont besoin de ce genres de pratiques pour réellement obtenir des fans. Leur marque parle pour elle-même.

  • Niko dit :

    @Tous,

    pour les followers Twitter, le fait que La Redoute en ait beaucoup est aussi lié aux propositions de Twitter
    en effet, lorsque twitter est passé en français, La Redoute faisait partie des comptes suggérés et a donc récupéré facilement des followers. Pas besoin d’en acheter pour en avoir beaucoup, même si, comme le dit Cyroul, il reste possible et facile de le faire

  • Denise dit :

    Bonjour,

    Priceminister et la redoute sont vraiment des sites de choix pour les cadeaux d’anniv et les fêtes de noël ^^ On y trouve de tout et même des trucs que l’on cherche depuis des lustres ( j’ai trouvé un Alice32 de chez Matra sur PM, j’en revenais pas lol ).

    Ce sont des sites qui méritent… Je comprend qu’ils aient des fans :)

  • Yohann dit :

    La Redoute est-elle réellement numéro un ?
    Sur son site, La Redoute est fière d’indiquer qu’elle est numéro 1 selon plusieurs critères .
    Tout d’abord en nombre de visites, mais ce classement date du 3ème trimestre 2010 et entre-temps, elle est passée 6ème fin 2010 (source : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/audience-e-marchands-q4-2010-0411.shtml) et elle est à ce jour 8ème (source : http://blog.net-day.com/actu/bilan-fevad-du-e-commerce-en-france-au-1er-trimestre-2011/).
    Ensuite, La Redoute a mis le logo « meilleur site E-commerce favori des internautes ». Ce logo date de 2009, il a été perdu face à Kiabi en 2010 (source : http://www.favori2010.com/nomines).
    On pourrait aller plus loin, la nouvelle valeur a étudier est Facebook. Même là, La Redoute arrive 3ème dans le classement des pages les plus visitées (source décembre 2010 : https://www.emarketinglicious.fr/marketing-reseaux-sociaux/classement-des-pages-facebook-des-entreprises-e-commerce-les-plus-visites-en-france)
    Laredoute.fr a bien été numéro 1 en 2009 et en 2010 mais avec internet tout va très vite…

  • Javed.Aisha dit :

    Bonjour, J’aimerais savoir le classement des sites d’e-commerce les plus visités en Belgique. Pouvez-vous m’aider?
    Bien à vous