7 Données pour Optimiser vos Publications Facebook [Etude]

Pour optimiser la visibilité de vos publications Facebook, vous devez répondre à un certain nombre de questions telles que par exemple, « quand publier sur Facebook » ou encore « quel type de publication utiliser ».

Basée sur un échantillon de 5 804 pages Facebook et 1 578 006 publications, une récente étude effectuée par TrackMaven apporte des informations intéressantes relatives à ce sujet. Bien que les résultats ne soient pas directement transposables à votre page Facebook, il est toujours utile de vérifier certaines hypothèses.

1 – Quels jours publier sur Facebook ?

frequence-publications-facebook-engagement

Alors que les marques publient principalement pendant les jours travaillés (et en particulier les mercredi et jeudi), ce sont les week-ends qui enregistrent de loin le meilleur engagement sur les publications.

Par exemple, les mises à jour publiées le dimanche sont 25% fois plus efficaces en terme d’engagement que celle publiées le mercredi.

2 – A quelle heure publier sur Facebook ?

heure-publications-facebook-engagement

Le créneau horaire de publication le plus populaire a lieu pendant les heures de travail soit la tranche 8am-5pm (EST). Cependant, ce sont les heures suivantes (5pm – 1am) qui obtiennent le plus d’interactions. Il existe aussi un pic d’engagement pendant la plage 8am – 9am soit à l’arrivée au bureau.

3 – Quel type de mise à jour publier sur Facebook ?

photos-publications-facebook-engagementSans surprise, 88% des mises à jour comprennent une photo. Les marques savent que les photos sont le format par excellence pour créer de l’engagement sur Facebook. D’ailleurs, cette étude montre que les publications avec photos sont 37% plus efficaces que celles qui contiennent seulement du texte.

4 – Quelle longueur pour les publications Facebook ?

longueur-ideale-publication-facebook-engagement

En règle générale, les marques privilégient les publications courtes. Le format 10-19 caractères est le plus utilisé par 33,09% d’entre elles sur l’échantillon analysé. Pourtant, les résultats observés montrent que les publications les plus efficaces ne sont pas les plus courtes à l’instar de celles qui comptabilisent 160 ou 180 caractères.

5 – Quels sont les appels à l’action les plus efficaces ?

cta-publications-facebook-engagement

Les publications qui utilisent des appels à l’action performent mieux que celles qui n’en ont pas. Les appels à l’action qui enregistrent le plus d’interactions sont par ordre décroissant d’importance : « share », « please, « like » et « now ».

Il est nécessaire de rappeler ici une modification de l’algorithme de Facebook concernant le « like-baiting » ou encore toutes incitations d’une marque à interagir avec ses publications. Facebook précise cependant : « This update will not impact Pages that are genuinely trying to encourage discussion among their fans, and focuses initially on Pages that frequently post explicitly asking for Likes, Comments and Shares”.

6 – Faut-il utiliser des hashtags dans les publications Facebook ?

hashtag-publications-facebook

Les hashtags sont relativement nouveaux sur Facebook. Sur l’échantillon étudié, 83.93% des publications n’en contiennent pas. Pourtant, celles qui en ont, obtiennent en moyenne 60% d’engagement en plus. Les publications qui comportent un ou deux hashtags performent mieux que celles qui ont 3 ou 4 hashtags.

7 – Faut-il utiliser des points d’exclamation dans les publications Facebook ?

points-exclamation-facebook

Bien que la majeure partie des publications Facebook ne contiennent pas de point d’exclamation, celles qui en ont, reçoivent en moyenne 2,7 fois plus d’engagement.

A Votre tour

Quels résultats observez-vous sur votre page Facebook pour les points étudiés dans cette étude? Quelles sont vos astuces pour optimiser vos publications Facebook?

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu est consultante senior indépendante en médias sociaux. Elle accompagne les professionnels dans le développement de leur stratégie sur les médias sociaux et anime des formations intra et inter-entreprises. Elle est régulièrement interviewée sur des problématiques social media : l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

13 commentaires

  • Bonjour,
    C’est un article très intéressant, mais je pense que chaque CM doit étudier sa propre communauté. Je gère plusieurs communautés et les données de publications optimales ne sont pas les mêmes.

    Par exemple, ma communauté « maman » est plus active le mercredi en fin de matinée que ma communauté pro (ce qui est plutôt logique, me direz-vous !). J’ai également noté que mes communautés se comportent différemment lorsqu’il n’y a que du texte, une photo ou un autre média (j’ai l’impression de parler de sujets d’expérience…). Les vidéos ont apporté de meilleurs résultats que les photos, mais là aussi, je pense que cela dépend de la communauté. Je fais partie des 83 % qui n’utilisent pas les #… mais je vais tenter…

    Il n’y a pas de recette miracle. Il me paraît nécessaire de trouver l’équilibre pour chaque communauté. De plus, les centres d’intérêt divergent d’une communauté à l’autre, ce qui rend les études plus difficiles à mener. Mais je n’en reste pas moins friande de conseils et d’expérience :)

  • Marine dit :

    Bonjour Isabelle
    Merci pour ces précieux conseils et cet article :)

  • Julie Guesdon dit :

    Bonjour,

    J’aimerais bien savoir comment est calculé l’engagement.

    Sur les pages que je gère, je constate que les hashtags, les posts très longs, les multiples points d’exclamations sont en général moins exposés que les autres, avec une activité absolue inférieure aux autres.

    Merci

    • Bonjour Julie,

      Pour répondre à votre 1er point, il y a plusieurs façons de calculer le taux d’engagement :
      #1 : Taux d’engagement page : PTAT (personnes qui en parlent) / nombre de fans * 100
      #2 : Taux d’engagement publication : (mentions J’aime + commentaires + partages) / nombre de fans * 100
      Aucune de ces formules n’est cependant optimale mais comporte tout de même une utilité pour faire du benchmark sur des données publiques (pages concurrentes).
      Par exemple pour le #1, le PTAT peut inclure des campagnes de recrutement via les annonces. Pour le #2, le calcul ne prend pas en compte les clics etc.

      Pour votre page, vous pouvez obtenir le taux d’engagement pour chaque publication via le module statistiques. Il comprend notamment les clics.

      • Jérémie dit :

        Bonjour Isabelle et merci pour cette synthèse !

        Concernant votre réponse à la question de Julie, je souhaiterai avoir vos lumières concernant un point : les partages.

        J’ai constaté que les partages effectués sur un post de ma page n’étaient pas tous comptabilisés… dû probablement aux options de confidentialité des utilisateurs… Me le confirmez vous, et y a-t-il un moyen d’avoir des statistiques plus précises que celles fournies par FB ?

        Merci d’avance et bonne fin de journée,

      • Julie Guesdon dit :

        Bonjour Isabelle,
        Je parlais de la méthodologie de l’étude, pas de la manière pour moi de mesurer mes performances :)

        Avez-vous la réponse ?

  • Marc Maraninchi dit :

    a quand la possibilité de créer des appels à l’action depuis Safari
    une idée?????
    et bravo pour vos articles car j’en use et abuse…… ;-)

  • Merci Isabelle. Excellent article. Je partage.

  • Olivier Pesquié dit :

    Article intéressant ! Ce sont exactement les informations que je cherchais.

  • Fabrice C dit :

    Pour les # dans les publications, ils rendent facilement visible une publication en mode publique hors de la communautés des fans d’une page via le moteur de recherche de Facebook : il est donc assez logique que les hashtags boostent l’engagement d’une publication. Par contre le mode de calcul du tx d’engagement pour une publication que vous indiquez (#2 : Taux d’engagement publication : (mentions J’aime + commentaires + partages) / nombre de fans * 100) n’est pas valide de mon point de vu parce que l’on peux très bien engager une publication d’une page donnée (j’aime, partages ou commentaires) sans être fan de ladite page. Avec votre formule on est susceptible d’avoir des tx d’engagement supérieurs à 100%., ce qui n’est plus très significatif.

    Sinon comme d’habitude l’article est très intéressant :)