Etude : Comment Convertir Des Utilisateurs Twitter En Acheteurs ?

convertir-utilisateurs-twitter-clients

Si l’on s’en tient à l’une des études d’InboxQ, la réponse à cette question est simple : votre entreprise convertira des utilisateurs Twitter en acheteurs en répondant sur le réseau social aux interrogations qu’ils vous y adresseront.

Dans cette enquête récente effectuée auprès de 2 049 utilisateurs Twitter par InboxQ, un service de questions/réponses utilisant Twitter, 64% des répondants ont déclaré qu’ils étaient plus susceptibles d’effectuer un achat auprès d’un compte professionnel qui répondait à des questions sur Twitter et 24% ont indiqué qu’ils étaient susceptibles de passer commande. Seuls 12% des interrogés annonçaient qu’ils étaient moins susceptibles de devenir clients.

convertir-utilisateurs-twitter-clientsIl semblerait que répondre aux questions des utilisateurs Twitter comporte également un autre avantage : ainsi 59% seraient plus susceptibles de suivre un compte contre 29% qui sont tout autant susceptibles et 12% qui sont moins enclins.

Enfin, toujours selon cette étude, 41% des utilisateurs Twitter ayant plus de 100 abonnés recevraient une réponse de la part d’une entreprise alors que ce chiffre passe à 21% pour les utilisateurs Twitter dont le nombre d’abonnés est inférieur à 100.

questions-posees-twitterSources : TC & InboxQ

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

11 commentaires

  • Manuela dit :

    Bonjour,
    la dernière info me laisse perplexe : cela signifie-t-il que pour la plupart des entreprises, une question émanant d’un client potentiel ayant moins de 100 contacts ne mérite pas de réponse ?
    D’accord, il faut éviter de perdre du temps, mais quand même. La moindre des politesses ne s’applique-t-elle qu’aux personnes qui « rapportent » ?

    Manuela

  • C’est en aidant les autres qu’on attire leur attention. Trop d’entreprises sont encore « nombrilistes » et ne s’intéressent pas aux problèmes de leurs potentiels clients, n’engagent pas le dialogue (du moins de manière non commerciale). Même si j’avoue que cela change peu à peu.

    Tant mieux pour les autres ceci dit :)

  • Jérôme dit :

    Répondre aux questions des utilisateurs permet également de comprendre les frustrations émises par les utilisateurs. Il est important d’être à l’écoute de ses clients et futurs clients pour comprendre ce qu’ils recherchent dans les produits et ainsi répondre au mieux à leur demande

  • Je comprends tout à fait qu’un compte qui possède plus de 4000 followers (quand ce n’est pas beaucoup plus) ne puisse se permettre de répondre à répondre à tous.
    Mais n’est ce pas une erreur première de vouloir courir à la course effrénée du plus grand nombre d’abonnés (si souvent pratiqué sur Twitter alors que le ciblage de ces internautes est certainement plus efficace pour pouvoir être disponible pour répondre aux questions posées et donc de convertir ces utilisateurs en acheteurs?

  • Jérôme dit :

    Je suis d’accord avec toi qu’il vaut mieux chercher à cibler ses prospects plutôt que de rechercher à avoir le plus grand nombre de followers. D’ailleurs on retrouve cette erreur très souvent chez les gens qui débutent un projet comme par exemple les gens qui descendent dans la rue pour prospecter car c’est la qu’il y a le plus de monde.

  • Isabelle dit :

    Bonjour à tous, nous sommes sur du social où les relations sont au centre même du concept. Créer de l’engagement est essentiel et donc ne pas répondre aux questions de vos interlocuteurs est une erreur.

    Les marques ont des CM pour gérer leurs comptes Twitter et donc il appartient à chacune d’entre elles de mettre en place en système efficace si cet objectif (répondre à toutes les questions) leur semble important.

    Mon compte Twitter a plus de 10 000 abonnés et je suis seule à le gérer. J’essaie de répondre à tous les questions qui m’y sont posées et j’espère m’approcher le plus possible du 100%
    http://twitter.com/#!/adrienth/status/76402093962956800

    Merci pour ces échanges intéressants !

  • Vinodis dit :

    En lisant le titre, faut-il sous-entendre que tous les followers sont des acheteurs potentiels ou simplement des personnes qui cherchent du contenu ?
    Je débute sur Twitter (@Vinodis) et je comprends le concept de la propagation d’information (si celle-ci est du contenu intéressant bien sûr) mais j’avoue avoir du mal à croire que tous les followers sont des acheteurs.

  • C’est de très beaux commentaires à ton sujet sur Twitter Isabelle, je pense que tu réussis même à en faire réfléchir certains qui ont le luxe de faire parti de toute une équipe Oups! Bravo pour ton travail :)

  • Jérôme dit :

    @isabelle
    Je ne sais pas comment tu t’organises mais 10 000 abonnés a suivre c’est assez impressionnant, tu dois y passer une sacrée partie des tes journées.
    Ce serait intéressant de savoir comment tu gères cela ?

  • Isabelle dit :

    Merci Sophie :)

    @jerome : Lorsqu’on est un solo, un entrepreneur ou le dirigeant d’une entreprise à taille humaine, la gestion de son temps sur les médias sociaux passent soit par une augmentation de sa journée de travail (plus possible pour moi) soit par la réalisation de ses activités social media en diminuant d’autres actions e-marketing.
    Le plus important est de se fixer des objectifs (pourquoi je veux utiliser Twitter? trafic, leads, ventes, notoriété, veille etc …), d’y attribuer un temps journalier (hé oui) et … de s’y tenir :)

  • Jérôme dit :

    bah je dis chapô ! car dans tous les cas ca te fait beaucoup de travail.

    Petite rectification…Pour certains l’augmentation de charge de travail passe soit par l’augmentation de la journée de travail soit par une plus grande efficacité au travail :-)