Facebook Intensifie sa Lutte Contre les Faux J’aime

facebook fake like

Durant les 6 derniers mois, Facebook a bloqué 3 fois plus de mentions J’aime frauduleuses, et ceci avant même qu’elles atteignent les pages Facebook. Ce résultat est la conséquence des efforts entrepris par Facebook depuis octobre dernier, mois au cours duquel le réseau social avait communiqué sur ces méthodes de lutte contre les activités illégales qui existaient sur la plateforme.

facebook fake like

#1. Pourquoi lutter contre les mentions J’aime frauduleuses?

Facebook explique que les mentions J’aime frauduleuses portent préjudice aux utilisateurs, entreprises et annonceurs. Alors que les utilisateurs veulent de véritables interactions, les entreprises et annonceurs souhaitent des résultats authentiques. Le réseau social déclare: « Les entreprises n’obtiendront pas de résultats et pourraient moins utiliser Facebook, si les utilisateurs auxquels elles sont connectées ne sont pas des gens réels ».

#2. Qu’est-ce qu’une mention J’aime frauduleuse?

Les mentions J’aime frauduleuses concernent les mentions J’aime obtenues auprès de services externes qui vendent des packs de mentions J’aime provenant de faux comptes ou personnes, moyennant paiement.

Ce procédé n’est bien sûr pas à confondre avec les mentions J’aime que vous achetez directement auprès de Facebook, via sa plateforme publicitaire.

Les mentions J’aime peuvent être générées de 4 manières:

  1. Les fermes à clic: des personnes avec un profil réel sont payées pour aimer manuellement des pages Facebook spécifiques.
  2. Les faux comptes: ils ne représentent pas de personnes réelles et sont générés dans le but principal d’aimer des pages Facebook.
  3. Des comptes auto-compromis: une personne installe sciemment des logiciels malveillants ou abandonne le contrôle de son compte afin d’obtenir plus de mentions J’aime pour sa propre page.
  4. Des comptes compromis: il s’agit de comptes infectés par des logiciels malveillants qui génèrent des mentions J’aime sur des pages à l’insu de leurs propriétaires.

#3. Comment Facebook lutte contre les mentions J’aime frauduleuse?

Facebook communique aujourd’hui sur deux nouveautés:

  1. « Des avancées inédites dans nos technologies de reconnaissance de schémas nous ont aidé à arrêter de nombreux échanges majeurs qui font la promotion d’une activité de fake like sur Facebook provenant des fermes à clic, faux comptes, et logiciels malveillants. Quand nous voyons des modèles douteux de mentions J’aime en provenance ou à destination d’un compte spécifique, nous étudions soigneusement la situation afin de déterminer s’il y a une activité frauduleuse qui se déroule.
    Cette action a rendu extrêmement difficile le travail des personnes qui vendent des mentions J’aime frauduleuses pour livrer effectivement les mentions J’aime promises à leurs clients payants. En fait, au cours des six derniers mois, nous avons triplé le nombre de mentions J’aime  détectées et bloquées avant même qu’elles atteignent une page. En raison de cet effort, un grand nombre de professionnels qui tentaient de vendre des mentions J’aime non authentiques aux administrateurs de pages Facebook ont fermé leurs entreprises ».
  2. En plus d’éliminer les fausses mentions J’aime directement des pages Facebook, nous envoyons maintenant des notifications aux administrateurs lorsque nous bloquons ou supprimons des mentions J’aime de leurs pages afin de les aider à apprendre comment rassembler des fans authentiques. Depuis l’introduction de cette fonctionnalité en mars 2015, nous avons informé 200 000 pages que nous avons protégé leurs comptes de mentions J’aime frauduleuses ».

Questions: que pensez-vous de cette annonce? Avez-vous déjà reçu une notification de Facebook concernant la protection de votre page contre des mentions J’aime frauduleuses?

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

5 commentaires

  • C’est une bonne chose. Par contre, je n’ai pas encore reçu de message de la part de Facebook sur l’une des 75 pages que j’administre.

  • boxsons dit :

    Bonjour Isabelle,

    C’est évidemment une bonne chose. Pour ma part, en tant que CM, les notions de communauté et d’interactions s’installe chez le client. Même si on a tous eu à prendre en main des comptes avec des « mentions frauduleuses » la pédagogie commence donc à produire ses effets. Il faut continuer dans ce sens car la monétisation de la visibilité est désormais un autre défi stratégique à intégrer et à faire comprendre.

    Merci à toi.
    Alexis.

  • C’est une bonne chose et un argument de poids face à des client qui souhaitent mettre en place une des ses stratégies frauduleuses. Pour ma part je n’ai pas reçu de message et le nombre de fans reste stable sur mes pages.

  • @DavidLaboure Avez vous regardez sur les statistiques du suivi du nombre de mentions j’aime de votre page ? (Onglet « mention j’aime » dans l’onglet « Statistiques »)
    Facebook ne m’a pas envoyé de message direct mais a laisser une mention associé à une date précise stipulant : « Les mentions « J’aime » des personnes dont le compte Facebook est désactivées ont été retirées »

  • Claire dit :

    Bonjour, c’est une bonne chose surtout qu’en tant que CM je me suis toujours farouchement opposée à l’achat de fans et que nous avons construit nos communautés petit à petit, au travers de « vraies » relations avec notre « vraie » communauté – mais j’ai un peu l’impression que Facebook jette le bébé avec l’eau du bain.
    Je m’explique : nous avons fait une série de concours « instant gagnant » la semaine dernière à l’occasion de la sortie d’une nouvelle collection (page Marabout Côté Cuisine pour ne pas la citer) et nous avons collecté quelques centaines de nouveaux fans suite à cette opération. Facebook nous a sévèrement taclés quelques jours après, nous renvoyant à un niveau inférieur à celui constaté avant le début du jeu. Est-ce une coincidence ?

    Est-ce quelque chose d’autres ont constaté ?

    Merci en tous les cas de vos informations et conseils toujours pertinents !