Le Journal Facebook a t-il Impacté l’Engagement sur les Pages Facebook ?

engagement-pre-post-journal-facebook

Vous êtes sur Facebook ? Pensez alors à rejoindre notre communauté sur Facebook ou à suivre mon profil Facebook pour recevoir le meilleur des actualités relatives à cette plateforme ! Merci.

Depuis l’arrivée du Journal Facebook en mars dernier, vous êtes nombreux à vous interroger sur ses conséquences pour l’engagement sur vos Pages Facebook. Certains d’entre vous m’ont rapporté une augmentation du nombre de « J’aime » et de commentaires alors que d’autres ont observé une diminution de l’engagement. Mais qu’en est-il vraiment à plus grande échelle ?

Les études sur l’engagement post-Journal

Aujourd’hui, il existe plusieurs études sur l’engagement post-Journal. J’ai décidé de vous présenter ci-dessous les chiffres essentiels à retenir. Cependant, si vous souhaitez consulter les études dans leur intégralité (méthodologie, pages étudiées etc …), vous pouvez cliquer sur le lien correspondant.

1.Wildfire

Résultats :

  • Pages Facebook dont le nombre de fans est inférieur à 1 million de fans > PTAT = 67,4%, Commentaires/MAJ = 40%, J’aime/MAJ = 60,3%.
  • Pages Facebook dont le nombre de fans est compris entre 1 et 10 millions > PTAT = 28,58%, Commentaires/MAJ = -17,43%, J’aime/MAJ = 13,56%.
  • Pages Facebook dont le nombre de fans est supérieur à 10 millions > PTAT = -13,72%, Commentaires/MAJ = -16,72%, J’aime/MAJ = -11,57%.

2. Vitrue

  • L’engagement par fan a augmenté jusqu’à 190% dans certains cas.
  • 52% des pages étudiées ont connu une baisse de l’engagement après la conversion.
  • 27% des pages étudiées ont connu une augmentation de plus de 20% lorsqu’elles ont appliqué les bonnes pratiques suivantes : création d’un contenu partageable, utilisation des propriétés visuelles détaillées du Journal, focus sur les événement marquants et le contenu mis en avant.

3. Simply Measured

  • L’engagement par fan a augmenté en moyenne de 14%.

4. EdgeRank

  • Il n’y a pas d’impact post-journal sur l’engagement.

Les résultats des études actuellement disponibles sur l’engagement post-journal sont contradictoires et doivent être interprétés avec précaution pour plusieurs raisons :

  • L’étude de Wildfire porte sur seulement 43 Pages Facebook (45% de Pages < 1 million de fans; 40% de Pages avec 1 – 10 millions de fans et 15% de Pages > 10 millions de fans). De plus, les Pages Facebook étudiées sont souvent des marques partenaires (ex: Coca-Cola) – et ont donc bénéficié d’une bonne couverture médiatique lors du lancement du Journal – ou des marques « early adopters ».
  • Vitrue n’a pas précisé publiquement sa méthodologie.
  • L’étude de Simply Measured porte sur un panel trop restreint soit 14 Pages Facebook.

Mention spéciale pour l’étude d’EdgeRank puisqu’elle comporte le panel étudié le plus large soit 3 500 Pages Facebook. En revanche, il manque certainement quelques précisions, comme par exemple le type de Pages étudiées.

engagement-pre-post-journal-facebookL’engagement sur Facebook : toujours une affaire d’optimisation du fil actualité

Il n’est pas surprenant qu’un certain nombre de Pages Facebook aient vu leur taux d’engagement augmenter depuis leur conversion au Journal. Un tel changement demeure un évènement majeur chez Facebook. Et celui-ci a fortement été médiatisé, aiguisant la curiosité des membres qui ont consulté leurs Pages Facebook favorites pour découvrir leur nouveau visuel. Les professionnels ont également recherché de l’inspiration auprès des Pages Facebook des marques partenaires du lancement ou des marques « early-adopters ».

Mais remettons les choses à leur place. Le Journal Facebook est avant tout un changement graphique et non pas algorithmique.

L’engagement sur Facebook a toujours été une question d’optimisation du fil d’actualité via l’EdgeRank et depuis peu via le GraphRank. Pour rappel, l’EdgeRank est l’algorithme qui détermine la visibilité des mises à jour sur le fil d’actualité alors que le GraphRank détermine celle du contenu diffusé via les applications Facebook.

Plusieurs études ont montré que moins de 10% des membres reviennent sur les pages Facebook dont ils sont fans. Est-ce que le Journal Facebook changera la donne de façon durable et signifiante ? Je ne le crois pas : seuls le renouvellement de couverture et l’ajout d’évènements marquants génèrent une histoire dans le fil d’actualité des fans et seraient donc susceptibles de rediriger du trafic vers une Page Facebook.

Pour autant, le journal Facebook est une formidable opportunité pour le branding et le storytelling des marques. En effet, les entreprises disposent aujourd’hui d’un espace sur Facebook pour raconter leur histoire avec une approche « customer centric » qui facilite l’interaction des membres depuis la création de la marque. De même, l’emphase est mise sur la curation de contenu où les informations les plus importantes gagnent en visibilité intemporellement au détriment des informations quotidiennes.

Cependant lorsqu’il s’agit d’engagement organique, le fil d’actualité demeure l’endroit stratégique à privilégier.

Pour plus de nouveautés sur les médias sociaux, merci de vous abonner à la newsletter du blog ou à son flux RSSSi vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez participer à sa diffusion en utilisant les boutons de partage situés ci-dessous :)

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

Un commentaire

  • Harold dit :

    Bonjour Isabelle ! C’est certain, Timeline n’est pas un changement d’algorithme, mais un changement visuel. Par contre, personnellement, je trouve que c’est un format qui a quand même la classe… ^^ Et comme tu le dis, une superbe opportunité de storytelling pour les entreprises !