6 Objectifs Social Media à Atteindre en 2016

Par 28 janvier 2016Social Media
objectifs-reseaux-sociaux

Si vous souhaitez savoir comment améliorer votre stratégie en médias sociaux, je vous propose de découvrir 6 objectifs social media à atteindre en 2016. Vous serez sûrement déjà familiers avec plusieurs d’entre eux mais certaines entreprises rencontrent encore des difficultés à les appliquer. Par exemple: les objectifs ne sont pas quantifiés, le tunnel pour la vente sur les médias sociaux reste difficile à créer, les collaborateurs ne sont pas sollicités pour participer directement à la promotion de la marque, le programme influenceurs n’existe pas ou doit être amélioré etc. En ce début d’année, prenons un moment pour revoir quelques fondamentaux.

1. Fixez des objectifs S.M.A.R.T pour votre stratégie social media

« Il n’est point de vent favorable pour celui qui ne sait où il va » – Sénèque.
Utilisée souvent en management ou gestion de projet, la méthode S.M.A.R.T permet de déterminer un objectif en fonction de caractéristiques particulières qui favorisent sa réalisation et la mesure de son avancement.

Avant de vous donner un exemple applicable aux médias sociaux, voyons rapidement quels sont les critères d’un objectif S.M.A.R.T:

  • Spécifique: votre but doit être simple, précis et compréhensible.
  • Mesurable: quelle est la métrique vous utiliserez pour évaluer vos résultats?
  • Acceptable: stimulant mais qui est recevable par les collaborateurs et la direction.
  • Réaliste: évaluation de sa faisabilité. Prise de décision selon vos connaissances, expériences et ressources.
  • Temporellement défini: quel est le délai choisi pour atteindre votre objectif?

En partant de ces informations, voici à quoi pourrait ressembler un des objectifs S.M.A.R.T d’une stratégie social media:

  • Accroître le taux d’engagement moyen (mentions J’aime, commentaires, partages, clics, vues) de notre page Facebook de 20% le mois prochain afin augmenter la visibilité organique et virale de nos messages.

2. Développez une stratégie de contenu remarquable

Le marketing de contenu est l’un des socles d’une stratégie en médias sociaux. En 2016, il devient urgent de déterminer une ligne éditoriale percutante, avec du contenu pertinent pour votre audience, qui permet de vous différencier de vos concurrents.

Votre réflexion vous emmènera certainement à étudier les éléments suivants: définition des personas, détermination des objectifs, proportionnalité du contenu informatif/promotionnel, thématiques et idées de sujets, choix de la voix, types de contenu, formats adaptés pour chaque réseau social, techniques d’optimisation du contenu, jours et heures pour les publications, cadence de publication etc.

Dans tous les cas, pensez à:

  • Différencier votre ligne éditoriale pour chaque réseau social.
  • Incorporer aussi souvent que possible des éléments visuels (dont les dimensions sont adaptées à chaque réseau social).
  • Produire du contenu multimédia dont des mini-vidéos courtes, des vidéos plus longues et des vidéos diffusées en direct. Quand vous le pouvez, utilisez le format vidéo natif de chaque plateforme.

3. Améliorez vos taux et temps de réponse

Plus de 4,5 millions de questions sont restées sans réponse sur Twitter au 3ème trimestre 2015, selon une étude Socialbakers. Autre chiffre de ce rapport: le taux de réponse global est de 76% sur Facebook et de 32% sur Twitter pour la même période.

 

service-client-industries-facebook-twitter

Source: socialbakers.com

Sans surprise, il apparaît que le service client est mieux géré par les marques sur Facebook que sur Twitter. Pour autant, si une entreprise ne peut pas se contenter d’un taux de réponse de 76% pour le service client traditionnel par e-mail, pensez-vous que ce résultat soit acceptable sur les médias sociaux? Si vous doutez encore, posez la question à vos clients …

Le temps de réponse constitue un autre point à améliorer. Twitter étant davantage axé sur le temps réel que Facebook, c’est sur cette plateforme sociale que vous devrez consentir les efforts les plus importants. En effet, une étude de Lithium Technologies montre que 53% des utilisateurs attendent une réponse en moins d’une heure.

 

temps-reponse-medias-sociaux

Source: Lithium.com

 

4. Adoptez les annonces publicitaires sociales

Dans un contexte où la compétition pour la portée organique devient de plus en plus difficile, la publicité sociale apparaît comme un levier incontournable. Certains réseaux sociaux comportent maintenant une offre solide (richesse des objectifs, nombreux formats, options de micro-ciblage, mesure des conversions) qui permet de distribuer une annonce (produit/service) pertinente aux personnes les plus susceptibles d’être intéressées, avec des formats innovants (vidéo/mobile), attractifs et des coûts optimisables.

Comme le montre cette étude, plus de 40% des marques ne s’y sont pas trompées (et de ce fait ont pris de l’avance en la matière sur leurs concurrents).

 

pages-publicite-facebook

Source: locowise.com

 

 

5. Créez un partenariat avec des influenceurs

Dans un monde où l’infobésité règne, avoir un contenu remarquable n’est pas suffisant parfois pour être identifiable sur les fils d’actualité bruyants des consommateurs. Aujourd’hui, les marques mettent en place des partenariats avec des influenceurs pour amplifier leurs campagnes et créer de l’engagement.

objectifs-influenceurs-marketing

Source: emarketer.com

Même si ces opérations peuvent générer de très bons résultats, de nombreuses marques rencontrent des difficultés lors de leur élaboration: choix de l’influenceur (la taille de la communauté n’est pas un critère pertinent considéré seul), tactiques etc.

Etant régulièrement contactée par les marques pour ce type de partenariat, je peux vous donner 2 conseils: instaurez une relation avec les influenceurs bien avant de les contacter pour vos opérations et apprenez quelles sont leurs motivations afin de leur proposer un partenariat attractif.

influenceurs-marketing

Source: theshelf.com

 

6. Créez un programme ambassadeur pour vos collaborateurs

Beaucoup d’entreprises cherchent à augmenter la portée de leur message seulement par l’intermédiaire de leur audience et passent ainsi à côté d’une ressource inexploitée: leurs collaborateurs.

Impliquer vos collaborateurs dans la promotion de votre marque est pourtant un processus qui comporte de nombreux avantages:

  • Ils connaissent parfaitement votre entreprise et ses produits.
  • Ils s’intéressent sincèrement à votre marque.
  • Du fait qu’ils représentent d’abord un individu, ils humanisent votre marque.
  • Certains d’entre eux peuvent générer plus de portée et de confiance que votre PDG.
  • Ce type de programme est moins onéreux que d’autres leviers.
programme-ambassadeurs-collaborateurs

Source: getbambu.com

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu est consultante senior indépendante en médias sociaux. Elle accompagne les professionnels dans le développement de leur stratégie sur les médias sociaux et anime des formations intra et inter-entreprises. Elle est régulièrement interviewée sur des problématiques social media : l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

5 commentaires

  • Bonjour Isabelle,
    pour ma part je ne me suis pas fixé d’objectifs en terme de média sociaux cette année je me contente juste de maintenir un flux régulier d’info sur ces supports pour les maintenir et y revenir l’année prochaine.

    Je reviens sur le fait de définir des objectifs SMART. Cette méthode est vraiment excellente et je l’utilise pour définir mes objectifs mais il y a un point que cette technique ne prend pas en compte, c’est le fait qu’on ne maîtrise pas toujours le résultat attendu.

    Vous proposer par exemple un objectif d’augmentation de 20% du taux d’engagement sur FB. Mais au final ce sont les abonnés qui feront augmenter ce taux et on ne le maîtrise donc pas.

    Donc pour ma part je me donne des « paliers de réussite » qui sont typiquement des valeurs numériques tel que les 20%dont vous parlez et ensuite je défini des objectifs qui d’après moi me permettront d’atteindre ces paliers
    Par exemple: publier 15 infos par semaines sur ma page facebook pendant 3 mois.

    Au final je peux vérifier si j’ai atteint mes objectifs, si ce n’est pas le cas c’est entièrement de ma faute. Ensuite je vérifie si j’ai atteint mes paliers et si ce n’est pas le cas je peux essayer de comprendre pourquoi sans pour autant considérer que c’est un échec (le travail aura été fait).

    Cordialement,
    Olivier CLEMENCE

  • Bonjour Olivier, merci d’avoir partagé longuement votre point de vue. S’agissant de l’exemple cité, plusieurs facteurs influent sur la création d’engagement et dépendent de vous: le choix du contenu (pertinence par rapport aux attentes), le jour et l’heure de publication, le type de statut etc. Il est bien donc question d’un travail d’optimisation.
    Mais je comprends aussi votre approche :)

  • MOLINERI dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce contenu fort intéressant.
    Pourrais-je avoir vos commentaires quant au choix du jour et de l’heure de publication.
    Merci de votre réponse.
    Cordialement,
    Sandrine

  • Bonjour,
    Très bel article en effet! Je pense que tout y est : l’incontournable méthode SMART qui illustre bien l’humanisation tant prônée par le marketing moderne. Le marketing de contenu, englobant toutes les nouvelles stratégies d’approche et de relation client, indispensable pour l’ère du digital et s’adapte merveilleusement bien avec des internautes et consommateurs de plus en plus intransigeants.
    Peut-être un peu formulé autrement, mais l’expérience utilisateur est bien relaté dans l’optimisation des interactions services-entreprise-clients, sans oublier les nouvelles bannières publicitaires. Tout ce qu’il faut pour mieux appréhender le marché actuel avec une meilleure e-réputation possible.
    Bref même s’il n’y a pas vraiment de changement au niveau des moyens, je pense qu’ils seront suffisants aux attentes du marché, du moins pendant un certain temps. Justement en parlant de temps, c’est à se demander si les évolutions et changements prennent également compte des autres générations que celle de Y ?
    Cordialement
    Lawrence