Sokorpo : Comment Recruter de Nouveaux Ambassadeurs sur les Médias Sociaux ? [Revue produit]

Par 19 novembre 2013Social Media
sokorpo-actualites

Sokorpo est une plateforme qui permet aux marques de gagner en visibilité sur les réseaux sociaux grâce à l’engagement des collaborateurs de l’entreprise.

Le principe est simple : les employés d’une marque sont invités à accomplir des actions sur les réseaux sociaux à partir du contenu émis par l’entreprise (lancement d’un produit, campagne de recrutement, publications sur les réseaux sociaux etc). En agissant de la sorte, les collaborateurs cumulent des crédits et peuvent ainsi gagner des cadeaux.

Commercialisé en juin 2013, Sokorpo compte déjà parmi ses clients quelques marques prestigieuses telles que Groupon et Endemol par exemple.

La semaine dernière, j’ai assisté à une démonstration-produit donnée par Grégoire CHARLES, l’un des trois co-fondateurs. Je vous propose de découvrir ci-dessous ce que j’en ai retenu.

Sokorpo, comment ça marche ?

L’inscription se fait par l’intermédiaire d’une adresse e-mail professionnelle (avec le nom de domaine de l’entreprise) et d’un mot de passe. Le collaborateur reçoit ensuite un e-mail de confirmation.

Lorsqu’il est connecté sur la plateforme, le collaborateur  doit renseigner ses comptes sociaux en cliquant sur un bouton de login social.

Une fois cette opération effectuée, il accède au contenu publié par l’entreprise, via un onglet dédié à chaque réseau social dans le menu du haut. Actuellement, la plateforme prend en charge Facebook, Twitter, Youtube, LinkedIn, Instagram et prochainement Google Plus.

La navigation s’effectue via la colonne de gauche où se trouvent 5 onglets :

« Actualités » : Comme nous l’avons vu ci-dessus, cette partie rassemble toutes les publications de la marque sur les réseaux sociaux où elle est présente. Le collaborateur peut « aimer » et/ou « commenter » une publication afin de gagner des crédits virtuels.

sokorpo-actualites« Challenges » : Le collaborateur est ici invité à partager les opérations évènementielles de la marque sur leurs réseaux sociaux : offre d’abonnement, nouveau produit, offre de recrutement etc. Le tracking se fait sur le nombre de clics, partages et conversions.

sokorpo-challenges

« Classements » : Ce module dresse une liste des utilisateurs en fonction du nombre de crédits qu’ils ont gagné grâce à leurs actions dans les « actualités » et les « challenges ». Ce classement est remis à zéro chaque mois. Le gagnant peut échanger ses crédits contre des cadeaux dans la boutique.

sokorpo-classement

« Boutique » : Cet espace présente un catalogue prédéfini de cadeaux dématérialisés (ex : un bon d’achat sur Amazon.fr). L’entreprise a également la possibilité de proposer son catalogue interne de cadeaux (ex : les produits de l’entreprise) ou bien des cadeaux à valeur symbolique (ex : un déjeuner avec le pdg etc.).

sokorpo-boutique

« Administration » : C’est ici que l’administrateur (le community manager, le service digital ou le service communication) peut effectuer toutes les tâches en relation avec la plateforme telles que synchroniser les comptes, supprimer du contenu, créer des challenges, ajouter un cadeau, consulter les statistiques (portée totale, challenges, inscrits à la plateforme etc.).

sokorpo-administration

Ce que j’en pense :

Lorsqu’on parle de recrutement d’ambassadeurs, on parle essentiellement des prospects et des clients de l’entreprise. En visant les collaborateurs de l’entreprise, Sokorpo apporte donc une nouvelle solution, qui peut être une démarche complémentaire intéressante au recrutement traditionnel d’ambassadeurs.

De plus, cette plateforme contribue à une meilleure connaissance des informations de la marque par les collaborateurs puisqu’elle centralise en un seul endroit toutes les actualités de l’entreprise, comme le ferait un intranet.

La plateforme est très simple à utiliser aussi bien pour le collaborateur que pour l’administrateur. Le community manager n’a pas à passer des heures à se former, configurer et utiliser ce produit. C’est donc un bon point pour la gestion de son temps sur une plateforme supplémentaire à adopter.

J’ai également apprécié les statistiques qui permettent de mesurer par exemple le nombre d’inscrits à la plateforme, la portée totale, le pourcentage de type d’actions accomplies etc. Bref autant de données importantes pour mesurer le succès de l’utilisation de Sokorpo, de l’actualité de l’entreprise et des opérations évènementielles auprès des collaborateurs.

J’ai émis une réserve auprès de Grégoire CHARLES concernant la connexion des comptes sociaux personnels des collaborateurs avec une plateforme gérée par un employeur. Celui-ci m’a indiqué que le respect de la vie privée était une priorité pour Sokorpo. Si bien que l’entreprise ne permet par exemple aucun accès de l’employeur aux informations personnelles des profils des collaborateurs. Sachant que le respect de la vie privée et la confidentialité des informations sont un sujet sensible sur les médias sociaux, Sokorpo fait la démarche de rencontrer à ce sujet les salariés de chaque nouvelle entreprise utilisatrice du produit.

Questions : que pensez-vous de Sokorpo dans le cadre de recrutement d’ambassadeurs auprès des collaborateurs d’une entreprise ? L’utiliseriez-vous si votre entreprise vous le proposez ?

NB1 : les captures d’écran ont été effectuées sur la version démo de Sokorpo.
NB2 : la revue de Sokorpo rentre dans le cadre d’une prestation payante.

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

20 commentaires

  • David Labouré dit :

    Sur le principe c’est intéressant, mais peut-on l’intégrer à un intranet par exemple? Je ne crois pas beaucoup à une plateforme à part sur laquelle les collaborateurs doivent se rendre volontairement régulièrement. Seuls les « gamers » y trouveraient un intérêt.

    • isabellemathieu dit :

      Bonjour David, je vais laisser Grégoire Charles répondre plus tard à cette question technique :)

    • Bonjour David. Oui la plateforme peut s’intégrer très simplement à un Intranet ou un réseau social d’entreprise. Cela permet de lier le dispositif aux outils déjà présents dans l’entreprise.

  • Frédérique Henrottin dit :

    Pour moi si le collaborateur partage et interagit avec les publications de son entreprise pour récolter des points, ce n’est pas un authentique ambassadeur ! Il agit par intérêt et non forcément par convicition. Je trouve aussi que ça renvoie une image un peu négative de l’entreprise (comme si elle ne pouvait pas générer de l’engagement « naturellement »). Bref, je ne suis pas convaincue.

    • isabellemathieu dit :

      Bonjour Frédérique, un collaborateur peut être déjà engagé vis à vis des publications de son employeur sans passer par la plateforme. Je trouve que la gamification ne remet pas en cause cet engagement.
      De plus, il est possible d’offrir des prix symboliques, qui n’ont donc aucune valeur matérielle.

      Comme je l’ai indiqué dans l’article, Sokorpo n’a pas pour objectif de remplacer le travail de création d’engagement et de recrutement d’ambassadeurs directement effectué sur les médias sociaux. C’est pour moi une solution complémentaire.

      Merci d’avoir exprimé votre avis.

    • Bonjour Frédérique. L’intérêt de cette plateforme est justement de mettre en évidence les meilleurs ambassadeurs de la marque en interne. Les collecteurs de points se lasseront assez vite pour laisser place à ceux apportant une réelle valeur ajoutée à la communication de l’entreprise.

      Vous parlez également d’engagement naturel. Le problème n’est pas tant que l’entreprise n’arrive pas à en générer, c’est surtout qu’elle a beaucoup de mal à être vue ! L’engagement des collaborateurs permet surtout aux contenus de bénéficier d’une meilleure portée et d’engager des membres de la communauté, qui de manière naturelle n’auraient jamais vu le message.

      Lorsqu’une entreprise achète de la pub pour voir la portée de ses messages augmenter, trouvez vous également que cela renvoit une image négative ? Chez SoKorpo, nous trouvons nettement plus pertinent de récompenser ses collaborateurs !

  • bonjour
    l intérêt favorise et développe toute action et non le contraire

  • Boxsons dit :

    La sincérité d’un engagement reste le naturel. Si pour une entreprise l’implication des collaborateurs est essentiel, de nombreux leviers peuvent permettre de sensibiliser ces derniers. On peut bien théoriser sur les outils et les moyens les plus efficaces, le meilleur restera toujours celui qui n’est pas recommandé. Sokorpo propose, certes, quelques fonctionnalités intéressantes.Mais au delà de l’accès à l’information de l’entreprise, ce management par l’artifice et la carotte est extrêmement négatif à mon sens.

    • isabellemathieu dit :

      Bonjour, la gamification est largement utilisée aujourd’hui sur les médias sociaux par les entreprises auprès de leurs prospects et clients pour le recrutement et la création d’engagement. Par exemple, les prospects et les clients gagnent un cadeau en échange d’interactions/échanges avec la marque de manière ludique.

      • Boxsons dit :

        Oui vous avez tout a fait raison Isabelle. C’est un processus d’engagement qui permet de fédérer efficacement ses communautés. J’émets un doute dans le cadre du travail où les enjeux et les valeurs vont au delà de la possibilité d’obtenir un micro – ondes contre 15 likes. A mon sens, les entreprises devraient plutôt mettre en avant des gains immatériels pour, justement, ne pas encourager une gamification à contre sens.

        • C’est justement ce que nous proposons à travers notre outil. Les marques sont libres de proposer des cadeaux disposant d’une valeur faciale ou non. Sans parler de la possibilité de faire des dons à des associations.

          Nous encourageons vivement nos clients à proposer des dotations symboliques dont la valeur perçue est intéressante mais dont la valeur faciale est nulle ou quasi nulle. Par exemple un café avec son DG ou un déjeuné pour toute l’équipe offert par l’entreprise.

          Nos clients restent malgré tout responsables de leur boutique et nous ne les empêcherons jamais d’offrir des micro-ondes s’ils jugent la dotation pertinente.

  • avis strictement personnel
    l engagement dans le cadre de recrutement d’ambassadeurs auprès des collaborateurs d’une entreprise
    naturellement et sa va de soi comme son nom l’ indique est forcement sans intérêt
    pour assurer la continuité Toute action ne doit pas être faite uniquement par intérêt
    mais surtout reconnue et valoriser .

    • Si vous devenez ambassadeur de votre marque afin d’être reconnu et valorisé (par votre direction ?), c’est bien que vous y trouvez un intérêt, non ? Il est illusoire de croire qu’un collaborateur, aussi dévoué soit-il, puisse devenir ambassadeur de sa marque s’en attendre de contrepartie. Ceci dit, je vous rejoins sur un point : la contrepartie ne doit pas forcément être matérielle.

  • Nathalie Tachet dit :

    Je suis la seule dans l’entreprise a être ambassadeur de la marque, mes collègues ne suivent pas car ne souhaitent pas utiliser leur compte pour des raisons pros et s’y associer. Toutefois je vais l’essayer pour avoir mon avis.

    • Bonjour Nathalie. Merci pour votre retour, c’est très intéressant. J’imagine que vos collègues pensent surtout à Facebook lorsqu’ils émettent des réserves. Notre plateforme a pour intérêt de permettre aux collaborateurs d’être actifs sur les réseaux de leurs choix. Seraient-ils aussi réticents sur LinkedIn ou Viadeo ?

      • Nathalie Tachet dit :

        oui je suis la seule à utiliser les réseaux sociaux et mes collègues sont allemands, donc encore du retard par rapport aux français et eux utilisent plutôt xing, leur réseau professionnel .-) Je suis un cas un peu à part.

  • J’ai également eu l’occasion de lire cet article. L’auteur précise surtout qu’il est illusoire de croire à une démarche d’ambassadoriat spontanée du collaborateur envers sa marque. Nous partageons cet avis, d’où la création de SoKorpo : un outil simple et ludique pour aider les collaborateurs à devenir des ambassadeurs de leur entreprise sur les réseaux sociaux.

  • bonjour
    au fait on est presque ou totalement d accord sur plusieurs points essentiels
    merci a toutes et a tous passons a autre chose a suivre