Comment les Marketeurs B2B utilisent le marketing de contenu en 2013 ?

Par 4 novembre 2013E-marketing
marketing-contenu-2013

Lorsqu’on regarde la dernière infographie de LinkedIn, on apprend que 93% des marketeurs B2B utilisent le marketing de contenu et que 58% de ces professionnels projettent d’augmenter leur budget pour ce poste au cours de l’année prochaine.

S’agissant des plateformes utilisées pour la distribution de contenu, LinkedIn arrive en première position avec 91%, suivi par Twitter (85%), Facebook (81%), Youtube (73%) et Google+ (55%).

Parmi les tactiques préférées pour le marketing de contenu figurent : les plateformes social media (87%), les articles sur leur propre site web (81%), les eNewsletters (80%), les blogs (76%) et les évènements IRL (76%).

Les tops objectifs de ces professionnels pour la production de contenu sont la notoriété de leur marque (82%), la génération de leads (74%), l’acquisition de clients (71%), le leadership (68%) et l’engagement (64%).

Et lorsqu’ils sont interrogés sur la technique marketing qu’ils jugent la plus efficace, 70% d’entre eux choisissent les évènements IRL.

marketing-contenu-2013

Question : Etes-vous d’accord avec les résultats de cette étude ?

Source : Mashable.

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu est consultante senior indépendante en médias sociaux. Elle accompagne les professionnels dans le développement de leur stratégie sur les médias sociaux et anime des formations intra et inter-entreprises. Elle est régulièrement interviewée sur des problématiques social media : l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

3 commentaires

  • Olivier Chaillot dit :

    Bonjour,
    J’adore les gens qui reprennent une infographie ailleurs et ne prennent même pas la peine de la traduire ! ou d’y apporter la moindre valeur ajoutée par rapport à la publication d’origine …
    Ah, course au référencement, quand tu nous tiens !

    • carole faucheux dit :

      A la rigueur ca s’ appelle le partage… et tant que les articles sortis de l’ombre sont intéressants, où est le problème ? Et travailler dans le web sans lire l’anglais ça n’est plus possible aujourd’hui…

      • Olivier Chaillot dit :

        J’interroge juste sur la valeur ajoutée de telles pratiques :):) voire sur l’intérêt qu’elles présentent ? pour le lecteur … pas pour le référencement ;)