Le Responsive Web Design, Une Forme Au Service Du Fond ?

Dans un monde peuplé d’écrans de toutes tailles, la transmission d’un contenu intact est-elle automatique ? Oui, telle est la réponse que semble apporter le responsive webdesign ou “webdesign réactif” en français, aux mobinautes d’aujourd’hui.

Depuis 2011, nous sommes entrés dans l’ère “post PC”. Preuve en est à travers les 24 millions d’utilisateurs de Smartphones en France. D’après une étude menée par Médiamétrie, 4 Français sur 10 accèdent au web depuis leur téléphone portable, soit 4 fois plus qu’en 2010 à la même époque. Mais l’écran d’ordinateur est détrôné non pas par un, mais par une multitude d’écrans de taille et de résolution d’image différente. Comment faire alors pour visionner le même contenu web sur ordinateur, sur une tablette numérique ou encore sur un Smartphone ?

Le responsive webdesign pour un site 3 en 1

Cela demande de la technique et une technologie bien particulière pour arriver à un site 3 en 1, ce qui n’est pas sans impact sur la chaîne de développement et donc sur le temps de production. D’où la question, le responsive web design aussi appelé One Web, est-il vraiment une révolution ou plutôt le nouveau mot à la mode des webdesigners ?

Pour en mesurer la portée il est nécessaire de cerner les enjeux de base de ce concept, accessibles à tous même aux néophytes!
Le webdesign réactif permet de créer un site web basique sur les terminaux les plus pauvres et ensuite de l’améliorer pour les usages plus avancés. Cela permet une expérience optimale pour les terminaux non classiques alors qu’en règle générale essayer d’afficher un site sur certains Smartphones relève du défi!

L’utilisateur au centre de l’expérience

De nos jours, il n’y a pas un annonceur qui projette de développer son site Internet sans demander une version mobile de celui-ci. Il est donc question de pertinence de ce choix par rapport à la demande des utilisateurs. Cette approche novatrice oblige les marques à repenser l’accès aux contenus et aux services en ligne en mettant l’utilisateur au cœur du dispositif. Les enjeux du business semblent colossaux quand on sait que des acteurs tels Vente-Privée ou eBay ont réalisé en 2011 un chiffre d’affaires via mobile de respectivement 100 millions et 5 milliards d’euros (cf. étude Affiliate window 2011).

Etant donné que le comportement d’un internaute est différent de celui d’un mobinaute ou d’un utilisateur de tablette, le One Web est avant tout une évolution qui permet de se recentrer sur l’utilisateur en lui proposant une expérience unique quelles que soient ses pratiques de navigation.

A titre d’exemple, l’association World Wild Fund représente un One Web réussi dans le cadre de sa campagne pour sauver les tigres sauvages.

create-responsive-design-wwfRéduisez progressivement la taille de la fenêtre et vous comprendrez comment fonctionne le responsive web design, le site se métamorphose pour s’adapter à la taille d’affichage disponible. Il s’agit principalement d’une modification de la mise en forme du CSS relative aux dimensions d’écrans et d’une utilisation massive de javascript.

Cette méthode permet d’obtenir un contenu de page identique mais une disposition modifiée qui prend en compte la spécificité de chaque terminal. Un effet garanti pour une communication efficace et percutante grâce à un contenu accessible à tout moment et sur tous les supports.

Une contrainte pour les webdesigners ?

Cependant, il faut savoir que la réalisation de ce type de support demande un temps de conception plus important en amont et demande aux webdesigners de penser le site dans son ensemble compte tenu des contraintes de mise en page et de développement. Pour autant, cela ne remet pas en question l’avenir prometteur du concept qui répond concrètement à un problème posé.
Développer en une seule fois un site qui pourra être « re-dimensionné » sur tous les supports, c’est réduire les risques de voir certains visiteurs quitter prématurément la page web à cause d’un problème de compatibilité.

Un avenir prometteur face à la multiplicité des écrans

Autrement dit, le Responsive Web design est une sorte de formule magique pour les marques qui ne perdraient aucun segment du marché en maximisant leur audience à l’international.

Alors que le nombre de propriétaires de tablette frôle les 50 millions aux USA et qu’en France près de 20 millions de mobinautes sont actifs, selon le baromètre du 4e trimestre 2011 de Médiamétrie, s’adapter à tous les terminaux est plus que jamais devenu une nécessité. Le web est un univers en constante mouvance, il ne s’agit plus d’une innovation mais bel et bien d’une alternative sérieuse aux applications et aux sites mobiles.

Les écrans nomades sont en marche, ordinateurs, tablettes numériques, Smartphones sans compter les téléviseurs connectés de plus en plus présents dans les foyers. Qui sait avec combien de nouveaux écrans allons-nous jongler à l’avenir? Le One Web deviendrait non seulement une solution pour garder les contenus intacts mais surtout un guide pour proposer une expérience optimale aux utilisateurs.

Article écrit par Julien Mechin, Fondateur de l’agence Creads.
Creads est une agence d’un nouveau genre, spécialisée dans le domaine du participatif, qui rassemble plus de 40 000 designers du monde entier pour la création de marque et d’identité visuelle sur www.creads.org. En 4 ans, la start-up a déjà attiré de nombreuses grandes marques : SNCF, E.Leclerc, Bouygues Construction …

Rédacteur invité

A propos de Rédacteur invité

Ce billet est écrit par un rédacteur invité. Vous pouvez consulter plus d'informations à son sujet à la fin de ce billet. Si vous souhaitez devenir rédacteur invité, merci de visiter la page correspondante : Devenez rédacteur.

5 commentaires

  • Stephane dit :

    Nous utilisons au sein de notre agence et pour nos clients ces technologies de responsive design.

    Nous les utilisons essentiellement pour des landing page. Nous constatons d’excellents taux de conversion.

    J’ai publié ce matin un billet à ce sujet : http://webmarketlab.com/ergonomie/pourquoi-adopter-le-responsive-design

  • Mancko dit :

    Ce type de design adaptatif peut être vécu comme une contrainte par les designers qui doivent basiquement développer plusieurs sites en un, mais cette approche permet de les faire évoluer tous en même temps (si l’on garde cette vision multiple), contrairement à une approche par dispositif (iPhone, iPad et autres) qui devient vite ingérable.

    L’immense avantage de gérer tous les formats d’affichage à la fois (dans le même code) permet surtout, et au-delà de l’expérience utilisateur, de réfléchir à l’architecture du contenu, ce qui revient à se (re)focaliser sur l’essentiel.

  • Merci Stéphane pour cet article complémentaire intéressant :)

    Bonsoir Mancko, le responsive design comporte des avantages et des inconvénients. Vu que nous sommes de plus en plus nombreux à consommer le web par le biais de supports différents, cette tendance me semble vraiment pertinente – aussi bien pour les entreprises que pour les utilisateurs.

    Quelle différence de prix existe t-il en moyenne entre un site corporate « traditionnel » et un site corporate qui s’adapte au format de l’écran sur lequel il est consulté ?

  • Stephane dit :

    Pour le prix je dirai qu’il dépend de la complexité de ce que demande le client. Un site avec une techno parallaxe couplée à du responsive design sera nettement plus compliqué, qu’un site basé sur un CMS type wordpress dont le thème graphique par défaut est déjà responsive.

    Je dirais que ça peut faire doubler la note graphisme / intégration par 2 si on veut présenter les maquettes graphiques déclinées en 3 versions (desktop, tablette et smartphone) au client.

    Dans notre agence, le prix est plus élevé sur les postes graphisme et intégration. Pour le reste, ça ne bouge pas. Le tracking devra aussi être bien précis, et devra remonter les bonnes informations dans le CRM afin de connaitre l’origine du lead (dans le cas d’un achat, ou d’un formulaire de contact validé).

  • Merci Stéphane d’avoir répondu à ma question. Très intéressant votre retour :)