Une étude d’Ogilvy montre que la portée moyenne d’une publication Facebook aurait baissé de 12,05% en octobre 2013 à 6,15% en février 2014. Les Pages ayant plus de 500 000 fans seraient encore plus impactées puisque ces chiffres passeraient de 4,04% à 2,11% sur la même période. Précisons que cette analyse a été effectuée auprès de 106 pages Facebook de par le monde.

Ogilvy ne s’arrête pas là et va plus loin. Selon l’entreprise, des sources chez Facebook auraient officieusement indiqué qu’il fallait s’attendre à une portée proche de zéro dans un avenir prévisible.

portee-organique-publications-facebook

Pour rappel, Facebook avait annoncé en décembre dernier que la portée des publications serait désormais bridée afin de garantir une bonne expérience utilisateur sur la plateforme. Selon le réseau social, le fil d’actualité était trop encombré. Les raisons invoquées ? Un nombre de pages Facebook et de publications croissant. A l’époque, les marques qui souhaitaient obtenir plus de portée pour leurs publications étaient donc invitées à recourir aux annonces publicitaires.

Quelle attention doit-on porter à cette étude ?

Tout d’abord, l’échantillon étudié me paraît trop restreint (seulement 106 pages) pour considérer ces résultats comme applicables à l’ensemble des pages Facebook créées.

Ensuite, je pense qu’une portée proche de zéro serait contre productif pour Facebook. Car le réseau social se couperait des marques qui n’ont pas de budget publicitaire pour augmenter la portée de TOUTES leurs publications mais qui peuvent cependant recourir aux annonces Facebook de manière ponctuelle. De plus, Facebook a besoin (entre autres) de s’appuyer sur l’existence d’un nombre important de pages Facebook, qui plus est actives, pour maintenir son attractivité.

A votre tour ! Que pensez-vous des résultats de cette étude ?