Les marques peuvent désormais intégrer la publication d’images interactives dans leur stratégie de contenu sur Facebook. Cette nouvelle technologie est le résultat du travail de la startup ThingLink.

Neil Vineberg, responsable marketing chez ThingLink déclarait récemment : « les images qui intègrent des vidéos, des annotations ou des liens voient leur taux de clics augmenter jusqu’à 50%. »

Ainsi, les entreprises – mais aussi les particuliers – ont maintenant la possibilité d’enrichir leurs images sur Facebook avec un contenu supplémentaire. Lorsqu’un utilisateur survole l’image, des pop-ups apparaissent pour indiquer la présence d’une ressource additionnelle. En fonction du type de contenu ajouté, l’utilisateur peut le consulter sur place sans quitter Facebook ou être redirigé vers un site extérieur.

Voici un exemple d’utilisation par « Doctors without borders » :

ThingLink-doctors-without-borders

ThingLink-doctors-without-borders-video

Et voici un autre exemple avec une redirection vers un site e-commerce :

thinglink-exemple-ecommerce

thinglink-exemple-ecommerce-2

ThingLink propose une offre gratuite pour les entreprises. En revanche, il faudra passer au compte premium pour bénéficier des fonctions d’analytics par exemple.

offres-ThingLink

Question : allez-vous utiliser les images interactives de ThinkLink sur Facebook ? 

21 COMMENTAIRES

  1. Merci Isabelle pour cette info que je vais partager de suite.
    Je pense que je vais l’utiliser pour mes clients, ça peut être très utile.
    A suivre de près….
    Belle journée.
    Chris :D

  2. Il n’y a malheureusement rien de magique à cela… ils transforment juste une image en animation flash, et facebook affiche le flash nativement.
    Le seul problème est que ça ne fonctionne donc pas avec les iphone/ipad ce qui est quand même très pénalisant, alors que ce n’est pas mis en avant par thinklink…
    Le jour où Facebook autorisera ce genre d’interactions en html5, alors là ce sera intéressant !

  3. Il va y avoir un gros couac cependant, on partage un « lien » et non une « image ou un statut ». Et on sais très bien que ce sont les liens qui ont le moins d’interaction IL faut voir si la mayonnaise va quand même prendre vis à vis de notre communauté.

  4. Ce qui est dommage, c’est que c’est présenté comme un lien externe comme Youtube et non directement comme une image. Non seulement ça demande un clic supplémentaire à l’utilisateur mais en plus le reach ne risque pas d’être très élevé !

  5. Peut-être pas complètement abouti (cf les commentaires), mais déjà intéressant. L’exemple d’Orange donne déjà une bonne idée et je suis sûr qu’avec un peu d’imagination on doit pouvoir faire qque chose de sympa. Merci bcp pr cette info

Laissez un commentaire