2ème puissance économique mondiale, 1er pays en terme d’internautes (564 millions), 1er pays en terme de touristes se rendant à l’étranger (83 millions), 1er pays en terme de cyber-acheteurs (242 millions), la Chine s’impose depuis ces derniers temps sur de nombreux tableaux au sein du paysage mondial. Aujourd’hui, nous allons à travers cet article analyser plus particulièrement le marché du e-tourisme en Chine en 2013, avec les principaux chiffres ainsi que des exemples de sites ayant réussis dans l’Empire du Milieu.

Le e-tourisme qu’est ce que c’est ?

Dans un sens large le e-tourisme parfois appelé tourisme électronique est l’association du tourisme et d’Internet. Dans un sens plus strict, le e-tourisme repense intégralement la manière de fonctionner du tourisme classique en termes de processus, de chaînes de valeur et d’acteurs. Grâce au e-tourisme, le consommateur final, va pouvoir prévoir, organiser et réserver son voyage directement en ligne et ainsi passer outre les éventuels intermédiaires qu’il aurait pu rencontrer dans le monde physique. L’aspect communautaire est également au cœur du e-tourisme puisque le e-voyageur va pouvoir se renseigner plus facilement auprès d’autres Internautes sur un lieu touristique, un hôtel ou encore un restaurant.

Les différents acteurs du e-tourisme sont de plusieurs types : les agences de voyage en ligne, les sites et blogs spécialisés (concernant la partie informative), les sites d’avis de voyageurs ou encore les agrégateurs et comparateurs de sites de voyages.

Tout comme le e-commerce à son équivalent mobile le m-commerce, le e-tourisme se décline en m-tourisme.

Etat du marché en Chine

Concernant le tourisme en général, comme vu en introduction, le marché est en plein boom. Les touristes chinois ont récemment dépassés les allemands et les américains concernant le montant des dépenses à l’étranger. Les chinois ne sont donc pas avares et consomment beaucoup notamment dans les produits de luxe. En effet, avec le fulgurant développement économique de la Chine, on retrouve désormais dans le pays une classe moyenne qui peut voyager et dépenser mais également des millionnaires et milliardaires qui peuvent dépenser sans compter.

Dans plusieurs pays, les Chinois sont désormais les premiers touristes en nombre, on peut notamment citer l’Australie ou encore la Thaïlande. Les pays ayant compris qu’il y avait un marché à capter, n’hésitent désormais plus à mettre en place des stratégies spécifiques pour attirer les touristes chinois (voir cet article).

La manière de voyager évolue également au fil des années, en effet, si ceux-ci préféraient auparavant voyager en groupe, ils n’hésitent pas désormais à s’émanciper et à découvrir une autre vision du voyage seul. Ceci est dû principalement à la génération des digital natives c’est à dire les personnes ayant grandi avec l’informatique et Internet. Les comportements de cette catégorie de personnes sont donc différents de l’ancienne génération. En effet, ils vont d’avantage se renseigner, sur Internet (réseaux sociaux, forums) avant de voyager quelque part. Il ne faut pas oublier qu’en Chine le paysage Internet est différent, voici des exemples de stratégies pour attirer les touristes chinois.

Si l’on s’intéresse maintenant plus particulièrement au e-tourisme, on peut dire que les chinois sont les premiers parmi les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) à dépenser le plus en termes de dépense online (source). Il faut également savoir que les chinois associent leur mauvaise expérience Online comme une possible mauvaise expérience Offline et également comme un manque de respect de la marque envers eux-mêmes (c’est un point clef dans la culture asiatique).
Pour réussir sur ce marché, il faut reprendre les facteurs clefs de succès d’un site Internet chinois et les adapter au tourisme. Les voici pour rappel :

  • Un design adapté à la culture et à l’esprit chinois.
  • Une navigation et une ergonomie spécifique.
  • Un hébergement en .cn en Chine (très complexe à mettre en place).
  • Une pertinence du contenu à destination des internautes chinois.
  • Un monitoring des médias sociaux chinois.

De manière générale, peu de sites Web étrangers réussissent sur ce marché complexe et très compétitif. Nous allons tout de même voir une marque française qui se démarque ainsi qu’un géant chinois présent sur ce secteur.

Etude de cas : Lv Mama et Aigue-Marine

Lv Mama : site incontournable du voyage en ligne en Chine

Fondé en 2008, le site Lv Mama se spécialise dans le e-tourisme B2C. C’est une plateforme d’information et de booking concernant les voyages. Le site Internet a bien compris les besoins des chinois et s’adapte parfaitement aux besoins de sa clientèle en proposant différents services pour les particuliers mais aussi pour les entreprises. Ces services incluent la proposition de packages touristiques, de réservation d’hôtel, d’organisation de voyages en groupe etc.

Pour évoquer quelques chiffres, Lv mama regroupe plus 10 000 endroits pittoresques, plus de 10 000 stations balnéaires, plus de 1000 maisons, de nombreux partenaires comme des compagnies aériennes, l’Office du Tourisme de Hollande, de Turquie ainsi que des bureaux locaux de différentes provinces chinoises. Lv mama couvre 5 continents et 50 pays.

Concernant le digital, on peut dire qu’ils sont très performants en référencement naturel (SEO), et qu’ils ont une stratégie SEM et sociale très agressive. Leur compte Weibo regroupe une communauté de 1,5 millions de fans.

Weibo Lv Mama

Aigue-Marine : spécialiste du voyage de luxe

L’Agence Aigue Marine a su se positionner très tôt sur le voyage de Luxe en France, et miser sur le digital pour capter une clientèle Haut de gamme.

Aigue marine

Cette alliance franco-chinoise a été capable de proposer des voyages luxueux qui correspondent aux attentes des chinois, notamment en termes de shopping de luxe (plus d’informations ici).
Cette Agence de voyage personnalisée est une des rares agence de tourisme française à avoir misé sur le Digital pour attirer sa clientèle, avec un blog sur le Voyage de Luxe en Europe, en Chinois, de la RP online et une présence sur les réseaux sociaux. Cela leur permet de bénéficier d’une très belle visibilité, de toucher le client final et de passer outre les agences de voyages en Chine.

Que vous évoque ces chiffres ? Pensez-vous que la Chine peut garder ce rythme effréné de croissance ? J’attends vos réactions dans les commentaires.

Au sujet d’Olivier Verot

En Chine depuis 6 ans, j’aime réaliser des analyses sur le marché chinois et les grandes tendances de consommation du pays. Après plusieurs années d’observation, j’ai créé mon blog Marketing-Chine.com et j’ai eu la volonté d’aider les sociétés étrangères à mieux communiquer sur le Web chinois. Je me suis récemment associé avec un ami chinois, passionné de nouvelles technologies, pour créer notre agence de Webmarketing.
Retrouvez Olivier Verot sur Twitter, LinkedIn et Google+.

ARTICLES SEMBLABLES

Aucun commentaire

Laissez un commentaire