Google a Indexé 466% de Tweets en plus dans les SERPs

Par 15 juillet 2015Social Media
indexation-tweets-google

Google et Twitter ont signé un partenariat en février 2015 qui permet depuis au moteur de recherche d’indexer des tweets dans les résultats de la recherche. Une étude effectuée par Stone Temple montre que l’indexation des tweets pendant les 7 premiers jours est passée de 0,6% en février à 3,4% en juin. Ce qui représente une augmentation de 466%. Cependant, 96% des tweets ne figurent pas encore dans l’index de Google.

indexation-tweets-google

Crédits photo: Stone Temple

Autre information intéressante: il semblerait que Google indexe les tweets des comptes qui ont de nombreux abonnés et possèdent une certaine autorité sociale. Ainsi, les comptes avec plus d’un million d’abonnés ont vu à peu près 37% de leurs tweets indexés en juin 2015 contre environ 18% pour les comptes avec moins de 10 000 abonnés. L’autorité sociale prend notamment en compte l’engagement sur les tweets.

indexation-tweets-google-abonnes

Crédits photo: Stone Temple

indexation-tweets-google-autorite

Crédits photo: Stone Temple

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

Un commentaire

  • Stéphane dit :

    Twitter et Google ont montré leur rivalité contre Facebook. C’est un accord qui semble assez bénéfique pour l’un comme pour l’autre. Je pense que le partenariat se prolongera vu les effets positifs que cela donne. Le jour où Google indexera les posts Facebook, les poules auront bien des dents. Mais une chose est sûre, Google ne cesse d’évoluer et n’indexe plus forcément que de simples pages web.