Si vous voulez que les publications de votre page Facebook soient vues dans le fil d’actualité des utilisateurs, il va falloir payer. Telle est la conclusion que l’on peut tirer à la lecture du document publié par Facebook le mois dernier à destination de ses partenaires : « Generating Business Results on Facebook ».

On peut effectivement y lire : « Les marques ont toujours été en mesure d’atteindre certains de leurs fans dans le fil d’actualité sans avoir besoin de recourir à des options payantes et peuvent continuer à le faire. Mais le contenu qui est susceptible d’être présenté dans le fil d’actualité augmente à un rythme plus rapide que la capacité des gens à le consommer. Les gens se connectent à plus de pages et de personnes chaque jour. Plus de marques et d’organisations publient quotidiennement sur Facebook. En conséquence, nous nous attendons à ce que la distribution des publications individuelles des Pages décline progressivement au fil du temps tandis que nous travaillons en permanence pour nous assurer que les gens ont une expérience significative sur le site. Votre publication a plus de chances d’apparaître organiquement à vos fans et leurs amis si elle est pertinente pour eux et si les amis de vos fans interagissent avec elle (voir «Création d’un journal personnalisé » ci-dessous). Mais pour maximiser la livraison de votre publication dans le fil d’actualité, votre marque doit envisager d’utiliser la distribution payante, car elle vous permet de toucher des gens au-delà de votre base de fans et d’aller au-delà de la concurrence organique ».

algorithme-facebook-reach-2013

Hier, le réseau social s’adressait dans un article aux entreprises : « Comme la nature dynamique du fil d’actualité continue de suivre les habitudes de partage des gens, les propriétaires de pages devraient continuer à utiliser la stratégie la plus efficace pour atteindre les bonnes personnes: une combinaison de publications de Page et d’annonces publicitaires pour promouvoir votre message de manière plus générale. Les annonces publicitaires permettent aux Pages d’atteindre les fans qu’elles ont déjà et de trouver de nouveaux clients. Les fans que vous avez comptent. En plus d’être certainement vos clients les plus fidèles, les fans font aussi de que vos annonces publicitaires sur Facebook soient encore plus efficaces ».

recommendations-facebook-algotithme-portee-2013

ARTICLES SEMBLABLES

13 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    cela va nécessité, si ce n’est déjà le cas pour les propriétaires de page, d’avoir une véritable stratégie sur Facebook. Des publications de qualité et pertinentes, mais également de prendre en compte la publicité. Aller sur ce réseau pour être présent sans objectif précis sera, encore plus que maintenant, une véritable perte de temps.

    Audrey

  2. Une belle occasion d’investiguer d’autres supports que Facebook. Des changements permanents, une stratégie évolutive au trimestre, une telle instabilité ne permet pas de travailler sérieusement sur la durée. Si Facebook reste un acteur majeur, il y a d’autres supports qui méritent d’être utilisés et sont plus cohérents dans leur démarche. Personnellement j’ai commencé à lever le pied. D’autant plus que les tarifs de pub proposés par Facebook ne donnent aucun engagement fiable sur les résultats.

      • C’est très variable selon les secteurs et selon B2B/B2C. Twitter donne d’excellents résultats pour les deux. Google Plus fonctionne bien en B2B. Pinterest arrive avec beaucoup d’espoirs en B2C/B2B aussi.
        Je ne dis pas que Facebook ne conserve pas de l’intérêt, mais c’est un réseau trop instable selon moi pour bâtir une stratégie à l’année quand on a ce besoin. Comment engager des budgets si je ne suis pas garant d’un fonctionnement stabilisé sur un an ?
        Suis preneur d’autres avis ;)

  3. Rien d’étonnant à cela quand on voit les différence de portée jour après jour on se rend vite compte que la publicité est obligatoire pour que les posts soient vu un minimum.

    Ce que je ne m’explique pas c’est la différence de coût sur une publicité d’une journée à l’autre voire d’une heure à l’autre… 100$ pour toucher 22 000 personnes alors que c’était 50$ 2 jours avant et c’est comme ça continuellement…

  4. Pour moi, c’est bullshit à tous les étages. Nous avons pu constater pour certains et depuis quelques temps une baisse drastique du reach de nos publications qui à mon avis n’a rien à voir avec les raisons invoqués. On te baisse ton reach qui se portait très très bien quelques jours auparavant et on te dit « ouais mais c’est parce que vous êtes de plus en plus nombreux ». Mouais… on était déjà pas mal nombreux quand Facebook passait le milliard non? Et même avant, ça pesait non? Pour rejoindre JCDichant, je m’attache plus aux autres réseaux sociaux qui d’ailleurs génèrent plus de trafics pour mes sites.

  5. Quelles que soient les raisons de Facebook, pour ceux qui choisissent de poursuivre sur ce réseau social, il faudra continuer à produire du contenu engageant et passer aux annonces publicitaires si ce n’est pas déjà le cas. Quand cela est possible, une diversification RS est souhaitable.

  6. Merci Isabelle pour cet article ! En effet, une régression du PTA et du reach avait été constaté de mon coté et j’avais vraiment du mal à fournir des explications ( pour les clients). Je faisais des recommandations qui visaient le long terme et donc je comptais sur la stabilité plus ou moins…. Là, je ne sais pas si je dois demander à mes clients de rajouter des dollars ou d’attendre la nouvelle modification de Facebook :lost: Sinon pour les arguments avancés par Facebook, on était nombreux avant, y’avait beaucoup de marque et de page avant et donc la consommation des publications que Facebook juge pertinentes n’a aucun sens ! Est-ce le fait d’être ami avec quelqu’un qui me poussera à liker, commenter ou partager ce que mon cercle d’amis L,C and share… La loi de meltcafe prend tout son sens là (mais du mauvais pied). Merci encore une fois Isabelle, vous êtes ma première source et ma source fiable surtout !

Laissez un commentaire