La dernière étude d’EgdeRank Checker révèle une information importante pour l’optimisation de votre page Facebook. En effet, la durée de vie d’une mise à jour publiée sur Facebook serait d’environ 3 heures. Il s’agit donc du moment à partir duquel une mise à jour cesse de recevoir de l’engagement soit lorsque la croissance de l’engagement ne correspond plus qu’à 10% de la meilleure période d’engagement observée heure par heure pour cette publication.

L’étude en question a été effectuée en décembre 2011 sur plus de 500 pages Facebook dont la taille moyenne correspond à 140 000 fans.

duree-vie-statut-facebook-edgerank

Pourquoi connaître la durée de vie d’une mise à jour est important ?

Tout simplement parce que cet indicateur aide à optimiser la fréquence de publication d’une Page Facebook. Par exemple, si vous publiez des informations dans un laps de temps trop rapproché, vous ne permettez pas à votre mise à jour de créer un engagement optimal et vous risquez aussi de favoriser les désabonnements en raison de votre omniprésence dans le fil d’actualité de vos fans.

Plus une mise à jour figure en haut des actualités à la une du fil d’actualité, plus elle a de chance de recevoir de l’engagement.

Cependant toutes les pages Facebook ne sont pas logées à la même enseigne.

EgdeRank Checker a également étudié des pages Facebook individuellement et les résultats observés peuvent alors varier fortement : de 15 mn à 10 heures pour la durée de vie d’une mise à jour selon la page Facebook analysée.

Chad Wittman explique cette situation en raison de l’EdgeRank, l’algorithme de Facebook qui détermine la visibilité des publications des pages Facebook sur le fil d’actualité. Les pages qui ont tendance à avoir un EdgeRank élevé sont celles dont les mises à jour restent le plus dans le fil d’actualité.

Que pensez-vous des résultats de cette étude ?

Source : EdgeRank Checker

3 COMMENTAIRES

  1. Cela dépend aussi de l’actualité des fans. Si je ne suis que quelques profils ou pages, la durée de vie augmente.

    Personnellement, j’ai déjà vu des actus apparaitre en haut de mon newsfeed 36 heures après.

  2. Je suis également de l’avis de Philippe et je pense qu’il y a tellement d’éléments qui rentrent en ligne de compte, que je n’attache pas beaucoup d’importance à ce genre d’études. En plus, il y a tellement d’avis différents sur le volume de publication, qui dépend également du profil du suiveur, qu’il n’y a pas vraiment de bon ou mauvais… en d’autres termes, chacun doit trouver la bonne formule pour lui et ses suiveurs !

Laissez un commentaire