Comment Eviter de Publier du Watchbait sur votre Page Facebook ?

watchbait video page facebook

Par l’intermédiaire du « watchbait », les professionnels essaient de tromper l’algorithme de Facebook pour augmenter la visibilité et l’engagement de leurs vidéos.

Si la vidéo est le format plébiscité par le public à présent, toutes les vidéos ne se valent pas. Surtout celles qui sont susceptibles d’entraîner des pénalités pour votre page Facebook.

Le « watchbait » n’est pas un phénomène nouveau sur Facebook. Ainsi, il faut remonter à 2017 pour découvrir la première communication officielle de Facebook sur le sujet.

Dernièrement, Facebook a publié un article de sensibilisation contre le « watchbait », l’occasion pour nous de faire un point ensemble sur cette pratique.

Dans le billet d’aujourd’hui, après avoir défini ce qu’est le « watchbait », je vous présente quelles en ont les 3 tactiques principales, comment Facebook sanctionne le « watchbait », ainsi que 4 bonnes et mauvaises pratiques pour éviter de publier du « watchbait » sur votre page Facebook.

#1. Qu’est-ce que le « watchbait » sur les vidéos Facebook ?

Le « watchbait » est une technique qui consiste à concevoir une vidéo, en utilisant des procédés peu scrupuleux, pour inciter les personnes à la regarder et à interagir avec.

Beaucoup de ces vidéos sont créées par des pages Facebook qui essaient d’obtenir le plus de vues possible. Elles incluent souvent des liens dans la description pour rediriger du trafic vers d’autres vidéos ou sites web.

Si certaines de ces vidéos peuvent à priori sembler divertissantes, de nombreuses personnes pensent qu’elles ont été trompées en les regardant.

Le « watchbait » repose sur des procédés pouvant se trouver dans n’importe quelle partie de la publication ou de la vidéo, y compris le texte, la vignette ou le contenu de la vidéo elle-même.

#2. Quelles sont les 3 tactiques du « watchbait » ?

Le « watchbait » est généralement obtenu par l’utilisation de 3 tactiques :

La rétention : omettre des informations clés pour créer une curiosité arbitraire et inciter les utilisateurs à regarder la vidéo afin de comprendre le contexte complet.

Exemples :

  • « Sa réaction était impayable ! 😂😂 ».
  • « Il a d’abord prêté attention, mais ensuite, ceci est arrivé … ».
  • Des vidéos artificiellement longues qui retiennent le dénouement de la vidéo.

Le sensationnalisme : utiliser l’exagération et un langage extrême pour inciter les utilisateurs à regarder la vidéo.

Exemples :

  • « Des détails absolument hallucinants dans la dernière recette des milkshakes de Café Bob !!! ».
  • « Votre meilleur ami vient d’envoyer ce message fou à votre petite amie ! 😰😰😰 ».
  • « Un phénomène météorologique choquant pourrait bouleverser tous vos projets d’été ».

La tromperie : créer des attentes trompeuses ou tromper les spectateurs sur le contenu de la vidéo.

Exemples :

  • Des vignettes, des titres, des descriptions ou d’autres parties de la vidéo qui suggèrent que quelque chose se passe dans la vidéo alors que ce n’est pas le cas.
  • L’utilisation d’un contenu mis en scène, ou faux qui est présenté comme la réalité et qui induit les spectateurs en erreur.

#3. Comment Facebook sanctionne le « watchbait » ?

Facebook peut appliquer différentes sanctions, comme ne pas recommander les vidéos « watchbait » et/ou en limiter la portée.

De plus, la publication répétée de vidéos « watchbait » entraîne une réduction de la distribution globale des publications de la page Facebook et tout le contenu créé peut devenir inéligible en tant que recommandation aux spectateurs.

En revanche, si une page Facebook cesse de publier des vidéos « watchbait », ses publications peuvent être mieux classées au fil du temps.

#4. Comment éviter que votre page Facebook soit sanctionnée ?

Le réseau social a publié une liste de 4 bonnes et mauvaises pratiques que vous trouverez ci-dessous :

4 bonnes pratiques « watchbait » :

  • Affichez des titres et des descriptions qui créent des attentes appropriées ; décrivez avec précision la vidéo que quelqu’un s’apprête à regarder.
  • Utilisez des titres et des légendes informatifs pour que les internautes comprennent bien votre vidéo.
  • Utilisez des vignettes qui affichent le contenu réel de votre vidéo et le représentent fidèlement.
  • Ajoutez votre propre voix pour favoriser une conversation authentique. Cela contribue à établir l’originalité et l’authenticité de votre contenu et permet aux gens de décider comment ils veulent passer leur temps avec votre message.

4 mauvaises pratiques « watchbait » :

  • Ne comptez pas sur des informations manquantes pour inciter les téléspectateurs à regarder ; évitez d’omettre intentionnellement des détails clés.
  • N’exagérez pas le sujet et ne le rendez pas sensationnel. Évitez les majuscules ou l’utilisation excessive d’émojis dans le titre et la description ou le texte superposé.
  • N’utilisez pas de vignettes présentant des scènes ou des réactions exagérées ou photoshopées qui ne sont pas réellement présentes dans la vidéo.
  • Ne présentez pas de faux incidents scandaleux ou dangereux mis en scène comme de véritables vidéos de vidéosurveillance ou des enregistrements « pris sur le vif ».

Conclusion

Afin de produire un contenu de qualité qui soit valorisé par l’algorithme de Facebook et par votre audience, il est important d’être conscient du « watchbait ».

Bien qu’il puisse être tentant d’utiliser cette pratique pour obtenir des résultats rapides, n’oubliez pas qu’elle peut avoir des conséquences négatives pour la portée, l’engagement de vos publications, ainsi que la santé générale de votre page Facebook.

En évitant les 4 mauvaises pratiques que j’ai décrites et en utilisant plutôt les 4 bonnes pratiques présentées, vous serez sur la voie pour créer des vidéos qui sont à la fois regardées et partagées par votre communauté.

A votre tour maintenant

Partagez vos réflexions, vos conseils ou vos questions sur le « watchbait » dans les commentaires ci-dessous.

Si vous souhaitez ne rien manquer de l’actualité de Facebook, suivez-moi sur ma page Facebook.

Pour aller plus loin

Besoin d’un accompagnement pour développer votre entreprise sur Facebook ? Demandez une consultation gratuite ou suivez une formation page Facebook (niveau 1) ou une formation page Facebook (niveau 2).

Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu

Experte en médias sociaux depuis 2010, Isabelle MATHIEU accompagne des entreprises dans le développement de leur stratégie réseaux sociaux. Vous pouvez la suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube, Pinterest ou lire la rubrique A propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Email