Comment bareMinerals a Recruté 20k+ Fans via un Jeu Concours Facebook?

Par 31 octobre 2014 Réseaux Sociaux
bareMinerals-concours-facebook-2

Basée à San Francisco, bareMinerals est une marque américaine de cosmétiques présente sur le marché français depuis 2007 en exclusivité chez Sephora. Dernièrement, l’entreprise a organisé un concours Facebook qui lui a permis de recruter 20k+ fans.

J’ai eu l’opportunité d’interroger Hélène Couderc, community manager depuis 2010 chez la marque et chargée des opérations suivantes: animation des réseaux sociaux, gestion de la relation avec les bloggeuses et youtubeuses beauté et organisation d’évènements destinés aux femmes pour leur faire connaître les produits à travers des séances de maquillage gratuites.

bareMinerals concours facebook

Voici donc quelques chiffres relatifs au concours bareSkin organisé du 3 septembre au 21 septembre 2014:

  • Portée du concours: plus d’1,2 million de femmes habitant en France, âgées de 25 à 49 ans et aimant déjà une page FB relative aux cosmétiques ou aux bloggeuses/ youtubeuses beauté.
  • Nombre de participants: 12 425.
  • Nouveaux fans : 20 047.
  • Engagement sur les publications Facebook du concours : entre 7% et 11%.

Ci-dessous les réponses d’Hélène Couderc à mes questions:

>> Prochaine Formation Facebook le 16/12/2014 à Paris : Acquérir des Fans, Créer de l’Engagement, Générer des Leads >>

1. Quels étaient les objectifs de ce jeu concours Facebook?

Les objectifs étaient les suivants:

  • Accompagner le lancement d’un nouveau produit très innovant pour la marque ( 1er fond de teint liquide d’une marque connue pour ses fonds de teint poudre).
  • Recruter de nouvelles clientes pour la marque.
  • Accélérer le buzz du pré-lancement.
  • Exposer le produit à plus d’un million de femmes en France.

2. Quelle stratégie avez-vous adopté?

La mécanique du jeu reprenait les caractéristiques du produit et la gestuelle d’application, à savoir agiter le téléphone pour jouer et ainsi remuer le fond de teint dans l’application Facebook.
Il s’agissait donc d’un jeu simple mais personnalisé à la marque.
Le produit mis en avant était le cadeau proposé aux gagnantes, avec le choix de la carnation pour le fond de teint.

3. Comment avez-vous fait la promotion du jeu concours?

Le jeu concours a été relayé sur nos réseaux sociaux. Nous avons effectué des campagnes publicitaires sur Facebook et twitter avec ciblage. Enfin, nous avons compté sur le relais de blogueuses et youtubeuses.

4. Comment avez-vous évité les concouristes?

Selon les insights de Facebook, les concouristes ne représentent qu’une part réduite des joueurs au total.

5. Quel est le budget investi?

Une application personnalisée Facebook coute en général entre 5 à 15KE.
L’investissement publicitaire sur Facebook et Twitter a représenté 10 KE.

6. D’après les résultats obtenus grâce à ce concours, quels conseils donneriez-vous aux marques pour la création de leur jeu concours Facebook?

Le jeu concours doit incarner la marque et permettre aux joueurs de pénétrer l’univers de l’entreprise et des produits afin de créer une première expérience vis-à-vis du produit.

Par ailleurs, le jeu doit être actionnable sur mobile car c’est un mode de consultation des réseaux sociaux en forte croissance.

Les dotations doivent être en rapport avec l’univers de la marque pour éviter les concouristes hors cible.

bareMinerals-concours-facebook-2

bareMinerals-concours-facebook-3 bareMinerals-concours-facebook-4bareMinerals-concours-facebook-5

bareMinerals-concours-facebook-6

Isabelle Mathieu

A propos de Isabelle Mathieu

Isabelle Mathieu dirige un cabinet de conseil spécialisé dans les audits, les stratégies et les formations en médias sociaux. Elle édite Emarketinglicious.fr depuis 2010 et est régulièrement interviewée à titre d'expert sur des problématiques social media: l'Express, 01Net, 20minutes etc. En 2012, Isabelle Mathieu a été élue dans le Top 10 des influenceurs européens par Salesforce et en 2013, mentionnée comme l'un des experts marketing européens par Hubspot.

4 commentaires

  • StudioVaud dit :

    Superbe article merci !

  • Je trouve ces statistiques assez faibles par rapport à l’investissement (20K euros en moyenne). J’ai déja travaillé sur des concours qui ont atteint plus de 100000 participants sans investir en FB Ads ou publications sponsorisées. Il faut que le concept soit très original et comporter des mécaniques virales. Enfin, sans cadeau digne de ce nom, difficile d’encourager les internautes à participer. Pour le projet que j’ai cité on a fait gagner des lingots d’or de 200gr

  • Effectivement le budget est plutôt énorme et le nombre de participants me semble plutôt faible par rapport à l’investissement. Par contre, l’accroissement de la communauté est un résultat intéressant, puisqu’il surpasse largement le nombre de participants. On peut en déduire que les résultats de l’opération sont probablement qualitatifs en terme d’atteinte de la cible, et c’est bien ce qui compte.

    Par rapport au commentaire d’Hassen, mon expérience m’a prouvé à plusieurs reprises que la valeur de la dotation n’a aucune importance, mais plutôt son utilité par rapport à la cible.
    Merci pour cet article !

  • Je suis d’accord avec Claire au sujet de la valeur de la dotation. La cible annoncée est clairement le public féminin habitant en France, âgées de 25 à 49 ans. Et l’objectif principal était d’accompagner le lancement d’un nouveau produit. La dotation est donc pour moi très bien choisie.

    En revanche par rapport au budget investi, en effet les résultats me semblent très en deçà de ce qui aurait pu être réalisé… D’une part car la cible visée est une cible « facile » à toucher et surtout qu’en terme de dotations, les produits de beauté marchent généralement très (très) bien.
    Suivant le nombre de dotations, l’instant gagnant aurait peut-être pu être intéressant et aurait permis de générer plus de « buzz » autour de l’opération? Dans tous les cas en investissant ce budget dans la communication, la marque n’était probablement pas à quelque fonds de teint près.

    Pour la promotion de leur jeu-concours, ont-ils bien pensé à relayer la campagne au sein de leur newsletter, sur leur site, … ? Car seulement les réseaux sociaux sont évoqués et certes c’est une bonne chose, mais il ne faut pas pour autant en oublier les autres canaux qui sont tout aussi important (et ne nécessitent pas ou très peu de budget).

    Enfin que pense Hélène Couderc des résultats finaux? Très satisfaite? Satisfaite? Moyennement satisfaite? Car après tout c’est bien cela le plus important! :D